Onze militaires ont été tués et cinq autres blessés dans une attaque terroriste, samedi soir à Tizi-Ouzou, contre un détachement de l'ANP qui a abattu trois terroristes (communiqué du MDN)  Naufrage d'un ferry en Corée du Sud : dix nouveaux corps retrouvés (garde-côte)Un journaliste pakistanais blessé dans un attentat à KarachiÉgypte: deux policiers tués dans une attaquePlus de 280 réfugiés transférés vers des camps dans le Nord-est du KenyaPour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Culture Jeudi, 20 Septembre 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

THÉATRE à TIZI OUZOU

Le cadavre toujours encerclé

Par : Kouceila Tighilt

Adapté sur scène par la compagnie théâtrale du CREAC de Grenoble, en collaboration avec le Théâtre de la colline de Tizi Ouzou, le texte théâtral “le Cadavre encerclé”, écrit par l’écrivain et dramaturge algérien Kateb Yacine, a été présenté au public, lundi, au théâtre régional Kateb-Yacine de Tizi Ouzou. Une activité qui entre dans le cadre de la 7e édition du Festival national du théâtre professionnel d’Alger, qui se tient du 15 au 27 septembre. Le cadavre est toujours encerclé et l’étau se ressert contre Lakhdar, l’un des principaux personnages de la pièce, qui lutte avec son cadavre, à côté de Nedjma bien sûr, la femme qu’il ne faut pas laisser partir. Cette femme dont la présence rassemble et dont l’absence divise. Moins éclairées, les scènes de la pièce donnent une allure angoissante au spectacle, joué par des comédiens français et algériens et interprétée dans les deux langues, français et arabe. La couleur orange dominait l’atmosphère du spectacle qui a duré 55 minutes pour rester constante durant tout le reste de la représentation. La même couleur revient ensuite symboliquement à travers des oranges dans les mains des comédiens qui, à la fin de la représentation, ont formé un arbre au milieu de la scène.  Des oranges empoisonnées, tel est le fruit de toute guerre ! Le cadavre encerclé est aussi ce récit d’une journée fatidique, un certain 8 mai 1945. Une période importante dans la vie de l’auteur Kateb Yacine. Émouvant est ce tableau vers la fin de la pièce avec cette femme qui entre sur scène. Une femme qui délire.  Elle perd la raison. La fleur qui descend du rosier. Nedjma n’est-elle pas aussi l’épopée de cette mère qui perdra la raison après l’arrestation de son fils Yacine le 8 mai 1945 à Sétif. Avec une écriture chaotique, le texte du “Cadavre encerclé” démontre la lutte de Lakhdar, qui cherche dans ses origines, à travers ses ancêtres, la rue de Nedjma. Cette femme, “dont le voile flotte dans la nuit”. Adapté sur scène par Fernand Garnier, ce dernier a exprimé la complexité d’adapter une telle œuvre sur scène car, dira-t-il, “il fallait garder l’aspect universel de l’œuvre, d’où d’ailleurs le choix de l’habillement.  Puis il y a le temps et les moyens qui nous ont un peu pressés.
C’est du futur qu’il s’agit. Un travail de mémoire s’impose certes, mais dans la voie de la continuité”.  Le public, peu nombreux à venir au théâtre à l’occasion de ces “portes ouvertes” sur l’œuvre katébienne, a eu à redécouvrir un texte poétique des plus magnifiques. L’ombre de Kateb Yacine a plané sur les planches d’un théâtre qui porte son nom. L’homme qui a rêvé d’une Algérie étoilée.


K T

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 21 AVRIL 2014
Galerie Agrandir

LE SCRUTIN EN IMAGES

CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Vote à Nedroma (Tlemcen)
Vote à Nedroma (Tlemcen)
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière

Élection Présidentielle

Voir toute La rubrique

Dernières infos