Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Culture Mardi, 07 Août 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

REFLET CULTUREL

Le dialogue inter religions est-il vraiment possible ?

Par : Abdennour Abdesselam

Déjà au sien de chacune d’entre elles les religions ne parlent pas le même langage. Les trois livres annoncés sacrés sont différemment interprétés et pratiqués au sein d’une même communauté religieuse. Aucune religion n’est, par extension de sens, monothéiste dans son interprétation. Elles sont toutes polythéistes à plusieurs entités religieuses.
Ainsi donc dans le christianisme il y a plusieurs églises antinomiques et dont les noms sont comme ce qu’ils indiquent pour certaines, à savoir la protestante, l’orthodoxe, la catholique etc. La religion musulmane se subdivise en plusieurs rites antonymes les uns des autres. Il s’agit des rites alaouite, ibadite, malékite, sunnite, salafiste, etc. Le judaïsme n’est pas en reste dans l’apparition de plusieurs groupes pratiquant des règles religieuses différentes.
Chaque subdivision communautaire religieuse y va de sa propre logique dans la conception et l’interprétation qu’elle se fait de "sa" religion. Le prosélytisme, cette infraction pénale et dans son sens du rejet systématique de l’autre, ne s’exerce pas seulement entre les religions mais également et déjà entre les entités d’une même religion où souvent dominent des conflits meurtriers. Comment alors peut-on sérieusement envisager le dialogue inter religions alors que le dialogue intra religions n’existe pas ou presque. L’autre question qui se pose aussi est de savoir entre quelles entités le débat est-il possible.
En d’autres termes qui est habilité à parler avec l’autre ou avec d’autres au nom d’une même religion alors émiettée ? De plus entre pays de différentes confessions le courant ne passe pas sur le sujet. De part et d’autre, souvent plus chez l’un que chez l’autre, une batterie de textes est décrétée non pas pour seulement contrôler mais pour réduire sinon éliminer toute religion différente de l’officielle. Si l’on exceptait les maigres initiatives de dialogue inter religions, au demeurant de pure forme, souvent individuelles et même d’ordre plutôt politique, l’intention maintes fois annoncée, aussi louable soit-elle, n’est pas sortie de son seul état de projet.
Pourtant ne pas se parler, pas seulement en matière de religion, c’est se méconnaître et la méconnaissance de l’autre est le point de départ de la négation et des antagonismes cultivés mutuellement.


A. A.
kocilnour@yahoo.fr

 
DIlem
DILEM DU 30 OCTOBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Voir toute La rubrique

Dernières infos