Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Culture Jeudi, 02 Août 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

DU 4 AU 10 AOÛT AU THÉÂTRE DE PLEIN AIR FADÉLA-DZIRIYA (INSM)

Le Festival du châabi rend hommage à Sidi Lakhdar Benkhlouf

Par : Sara Kharfi

Abdelkader Bendamèche, commissaire du Festival national de la chanson châabi, a tenu, mardi matin, une conférence de presse à l’Institut national supérieur de musique (INSM), afin de présenter les différentes déclinaisons du programme de la septième édition, prévue du 4 au 10 août 2012. Contrairement aux éditions précédentes – et parce que le Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi est en travaux et n’ouvrira ses portes qu’en septembre –, l’édition 2012 aura lieu au théâtre de plein air Fadéla-Dziriya de l’INSM. M. Bendamèche a, comme à chaque fois, insisté sur la formation qui est réellement le cheval de bataille de son festival. Il est également revenu sur les présélections qui ont réuni 203 candidats, tout en indiquant que l’édition 2013, qui aura lieu du 25 au 31 juillet, sera l’entame d’un nouveau cycle pour le festival. En 2013, les lauréats des 7 éditions auront la possibilité de concourir à nouveau, et la valeur des prix se verra à la hausse, car beaucoup de sponsors accompagneront ce festival. En attendant le nouveau visage du festival châabi, la présente édition qui a gardé le même slogan que l’an dernier : “Authenticité et continuité”, rendra hommage, pour la première fois depuis sa création, non à un artiste-interprète mais un poète : Sidi Lakhdar Benkhlouf. Ce nom prestigieux de la poésie populaire a laissé un patrimoine poétique extraordinaire, chanté par les plus grands maîtres du châabi.
“Lakhal Ben Abdellah Benkhlouf, dit Sidi Lakhdar, fut à la fois barde et mystique, moudjahid et homme de savoir, chroniqueur et un saint, né à la fin du VIIIe siècle de l’hégire, XVIe siècle de l’ère chrétienne”, rappelle M. Bendamèche dans un texte présentatif de l’auteur de la célèbre qacida El-Ouafat. Côté compétition, 31 participants (dont deux filles) affronteront le jury dont les noms des membres n’ont pas encore été dévoilés. La deuxième partie de la première soirée sera animée par un grand nom de la chanson châabi : Kamel Bourdib. Pour les soirs suivants, les deuxièmes parties seront émaillées par les prestations de Sid Ali Lekkam, Mustapha Belahcene ou encore Kamel Aziz.
Si la formation est l’objectif principal de ce festival, la connaissance et le savoir est un autre but important pour les organisateurs. Pour cela, des conférences auront lieu durant la journée à la salle Bokhari-Moghari (INSM), et ce, toute la durée du festival. Plusieurs conférenciers interviendront et proposeront des thèmes très intéressants, notamment la conférence qui portera sur “El-Istikhbar” ou encore celle qui sera consacrée à Sidi Lakhdar Benkhlouf. Contrairement aux traditionnelles conférences de presse qui précèdent le festival, M. Bendamèche a surtout été questionné sur l’orchestre El-Gusto. Mais le commissaire du festival a exclu cette possibilité, notamment pour l’édition 2012 qui démarre samedi.


S.K.

 

Commentaires 

 
#1 clairdelune 03-08-2012 13:43
De mon point de vue,l'hommage rendu à la stature de Sidi Lakhdar Ben Khlouf,le grand poète hors pair du XVIe siècle, est une caricature improductive pour justifier son identité dans le regard des autres.Non, ce poète mérite le grand respect et la considération à la mesure de son génie.Cela doit dépasser le cadre de ce festival du chaâbi,car il ne s'agit pas de répéter l'histoire en se remémorant le passé,mais de l'inculquer à nos enfants comme un devoir de transmission hérité d'illustres personnages.Il serait judicieux de programmer un colloque international regroupant les historiens et autres chercheurs avertis afin de mieux cerner l'oeuvre de cette référence incontournable de notre culture orale populaire.
 
DIlem
DILEM DU 23 OCTOBRE  2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos