Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Culture

Salon du patrimoine culturel immatériel à Tizi Ouzou

L’édition dédiée à la célébration de l’Achoura

Les traditions qui entourent la célébration de la fête religieuse de l’Achoura est le thème du Salon du patrimoine culturel immatériel qui se tiendra du 26 au 29 septembre à Tizi Ouzou, a-t-on appris vendredi de la direction locale de la culture.
Placée sous le thème “Traditions de solidarité et de communion : cas de l’Achoura”, cette deuxième édition de cette manifestation culturelle sera l’occasion de rappeler les rituels et spécificités culinaires qui entourent la célébration de ce dixième jour du mois de moharrem (calendrier musulman), a-t-on précisé de même source.
Des chants traditionnels qui seront exécutés par des femmes du village de potiers, Ath Kheir (commune d’Aït Khellil), et une des pratiques et rituels de l’Achoura, tel que la cérémonie du henné, l’habit et les plats traditionnels et les chants religieux qui entourent la célébration de cette fête, marqueront l’ouverture officielle, mardi, de ce Salon, selon le programme communiqué par la direction locale de la culture. Des conférences autour l’Achoura, ou Taâchourt en kabyle, et du patrimoine culturel immatériel seront animées mercredi par des représentants de zaouïas et des chercheurs dont Hamdad Amar de la zaouïa Akal Averkan de Beni Douala, qui célèbre chaque année cet événement religieux dans la pure tradition locale, en présence d’une foule nombreuse de visiteurs qui y affluent des quatre coins de Tizi Ouzou et même des wilayas voisines.
D’autres conférenciers dont Mohand Amokrane Cherief de la zaouïa Sidi Ali Moussa de Mâatkas et le chercheur au CNRPAH (Centre national de recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques), Galeze Ouiza, présenteront également des communications sur le thème de ce salon.
Des ateliers de poèmes et de contes pour enfants, une visite guidée du village Ath Kheir, et une exposition sur le savoir-faire et les métiers traditionnels, dont la sculpture sur bois, la vannerie, la forge, le tissage, la bijouterie, les arts culinaires, la poterie, et des maquettes de maisons traditionnelles sont prévus durant ce salon.
Une rencontre littéraire avec le chercheur Slimane Hachi, qui se tiendra à la bibliothèque principale de lecture publique, est aussi au menu de cet événement qui sera l’occasion de rendre hommage à un membre de la troupe religieuse Lekhouane n’Aït Yahia, El-Hadi Aït Ouarès, a-t-on appris de la direction de la culture.


APS


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER