Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Culture

10e festival international d’Oran du film arabe

Les dernières œuvres de Moussaoui et Allouache en avant-première

Le Festival international d’Oran du film arabe (Fiofa), qui s’étalera du 25 au 31 juillet dans la capitale de l’Ouest, revient, dans cette dixième édition, avec une sélection de plus de trente et une œuvres cinématographiques. Figurant dans les catégories documentaires et longs métrages, respectivement Enquête au paradis, de Merzak Allouache, et En attendant les hirondelles, de Karim Moussaoui, seront projetés en avant-première nationale. Par ailleurs, le jury long métrage, présidé par Farid Boughdir, aura à départager les lauréats dans cette catégorie, parmi lesquels figurent Fabriqué en Irak, de Jassem Mohamed Jassem, ou encore Demain vivant, du Tunisien Achour Lotfi. Dans la catégorie des courts métrages, ce sera au réalisateur Karim Traïdia (président du jury) de sélectionner la meilleure œuvre, parmi Je te promets, de l’Algérien Mohamed Yarghi, Migraine, du Libanais Saloum Moetez, ou encore La route de l’espoir, du Mauritanien Mohamed Achkouna. Dans la catégorie des documentaires enfin, nous retrouvons, en plus de l’œuvre de Merzak Allouache mentionnée ci-dessus, Youcef Chahine et l’Algérie, de Salim Aggar, La chasse aux fantômes, du Palestinien Raed Andoni, ou encore Nous, les Égyptiens d’Arménie, de Wahid Sabhi, qui sont en lice pour décrocher le Wihr d’or. Une dizaine d’artistes, écrivains et comédiens seront, par ailleurs, honorés, comme Mouloud Mammeri, Hassan El-Hassani, Hassan Benzerari ou encore l’actrice égyptienne Nadia Mokhtar. Aussi, des ateliers de formation gratuits seront proposés à une vingtaine de jeunes passionnées du 7e art, qui auront à découvrir les techniques d’élaboration des effets spéciaux, sous la houlette de Bahaeddine Allal, la relation du réalisateur avec l’acteur, ou encore les différentes étapes de production d’une œuvre, du scénario à la réalisation. Des conférences seront aussi au menu de cette dixième édition, où il sera question des archives et de la numérisation des films, dans une rencontre intitulée “La mémoire des films algériens dans l’armoire allemande”, animée par Ahmed Bedjaoui, critique de cinéma et écrivain, et Brigit Kohler, sous-directeur de l’Institut du film et de la vidéo à Berlin. À noter enfin qu’un programme cinématographique spécial aura lieu dans la DAS d’Oran, dans le cadre de cette manifestation, avec la projection de Tales of Africa, de Djilali Biskri.


Yasmine Azzouz


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER