Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Culture Mardi, 19 Juin 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

DE LA GRAINE DE TALENT

Photo en fête à Oran

Par : D. LOUKIL

L’art photographique est-il en train de retrouver une seconde jeunesse avec l’émergence d’une nouvelle génération de photographes qui, enfin, s’accomplit et s’exprime ? À Oran, une dynamique certaine est enclenchée depuis quelques années et qui, aujourd’hui, permet de révéler au public des talents certains ne demandant qu’à grandir en pleine lumière.
Qu’ils soient photographes de presse ou simple amateurs, d’Oran et de la région ouest, ils ont récemment exposé  quelques uns de leurs clichés qui sont un réel plaisir. Regroupés par notre confrère photographe du quotidien El-Khabar, Hamid  Aouragh, qui n’est plus à présenter puisqu’il s’est fait un nom et une place en réalisant de nombreuses expositions à l’étranger, cette dizaine de photographes ont, dans une exposition libre, revisité les couleurs de l’emblème national. Le thème choisi, “le drapeau national”, a été ainsi célébré de la plus belle manière avec émotion, sensibilité et originalité créatrice. Omar Radoui, Sophiane Maâmar, Fidouh Abcelkader, Karim Benhlima ou encore Faycal Resk Allah, tous, à leur manière et selon leur personnalité, ont fait revivre les couleurs du drapeau qui s’est ainsi paré d’une dimension exceptionnelle.
Du travail patient pour emprisonner le reflet du drapeau sur la pupille d’un œil d’une jeune fille, de cet inconnu drapé de l’emblème enveloppant tout son corps ne faisant  plus qu’un entre forme et légèreté, du visage au regard noir et chargé d’intensité, d’un enfant qui c’est peint sur le visage les couleurs vert, blanc, rouge, ou encore surprenant cliché tout en noir et blanc du croissant et de l’étoile pour évoquer le combat des anonymes durant la guerre de Libération et immortalisé par des documentaires en noir et blanc… sont autant de petites perles qui ravissent.
L’Institut français ne s’y est pas trompé pour accueillir à chaque fois que cela est possible de jeunes photographes et leur offrir son espace. D’ailleurs dès demain, une journée exceptionnelle est organisée, “Photo en fête”, avec plusieurs activités autour d’ateliers et d’animations, expos des jeunes de l’association Nomades algériens, du concours "photographies et architectures en Algérie", ainsi que certains travaux durant les cycles de formation assurées par Hamid Aouragh, présent avec son expo personnelle Clair obscur. Les visiteurs pourront également découvrir le documentaire sur le grand photographe Reza. Alors, à vos focus pour toute la journée !


D. L

 
DIlem
DILEM DU 30 SEPTEMBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos