Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
DIRECTEUR DE LA RÉDACTION Mercredi, 05 Octobre 2011 19:03 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

GRACIAS JAVIER

En toute LIBERTE

Par : Mounir B.

Javier Bardem, acteur espagnol « oscarisé », reconnaissable à sa gueule de macho romantique, vient de nous donner une belle leçon d’engagement politique, d’humilité et de dévouement aux causes abandonnées. Quand je dis nous, je pense à tous ceux en Algérie qui ont oublié que le Sahara Occidental est une cause juste et humaine.

Pourtant, comme beaucoup d’entre vous, je me méfie généralement des soutiens marketing de certaines stars du cinéma ou de la musique qui, pour des raisons d’image ou des arrangements avec le Fisc, préférant mettre de l’argent et des bons sentiments dans des causes humanitaires. Il en est ainsi de Georges Clooney, alias what’s else avec le Darfour qui après s’être filmé dans un village du Nord Soudan en compagnie d’enfants affamés n’a pas dit un mot sur la partition du Soudan. Il en est de même pour Richard Gere qui a toujours défendu le Tibet mais en refusant de comprendre pourquoi les chinois voient dans le Dalai lama et ses apôtres, une secte d’intégristes bouddhistes.

Pour Bardem, c’est différent. C’est à New York que l’acteur fétiche de Pedro Almodovar, autre espagnol de renom qui soutient le Polisario, est parti faire la démonstration de l’injustice qui frappe tous les jours le peuple Sahraoui. L’acteur a dénoncé devant un parterre de diplomates onusiens, la guerre sourde et à hui clos que mène le Maroc contre les Sahraouis, surtout à Layounne, et a fustigé la complicité de ce massacre des puissances que sont la France, les Etats-Unis et son propre pays, l’Espagne.

Dans un plaidoyer émouvant, Bardem a fait le témoignage de la souffrance quotidienne et oubliée des Sahraouis avec lesquels il a partagé récemment le vécu dans les camps et a évoqué son voyage à Dakhla. Une attitude qui tranche avec celles des stars européennes qui ne connaissent de la réalité de cette région que les Rîads de Marrakech.

Merci Javier pour tous ceux qui appellent de leurs vœux la fin de cette prise d’otage d’un peuple qui ne veut que son indépendance. Quand je pense que Cheb Khaled a chanté avec le drapeau marocain sur les épaules pour des soldats marocains à Layounne, j’ai envie de versé une larme sur l’insignifiance de certains de nos artistes.

Mounir.B

mounirbliberte@hotmail.fr

 

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 17  SEPTEMBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Gilles Kepel au Forum de Liberté (Partie 01)
Gilles Kepel au Forum de Liberté (Partie 01)
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos