Économie / Dossier economique

Sur plus de 100 milliards de dollars de réserves en devises

700 millions de dollars seulement placés en bons du Trésor américain

 Les chiffres du Trésor américain de mai 2016 indiquent que l’Algérie a placé seulement 700 millions de dollars en bons du Trésor américain, contre 116,8 milliards de dollars pour l’Arabie Saoudite, 62,5 milliards de dollars pour les Émirats arabes unis, 31,2 milliards de dollars pour le Koweït, 3,1 milliard de dollars pour le Nigeria (voir ci-dessous le tableau indicatif du Trésor américain en anglais : country veut dire pays, bln en milliards de dollars). Le groupe des pays de l’Opep, enregistre l’institution financière américaine, détient 281 milliards de dollars de bons du Trésor américain contre 298,4 milliards de dollars en juillet 2016.
L’Arabie Saoudite a utilisé 16% de ses réserves de change pour combler son important déficit budgétaire en 2016 né de la baisse des prix du pétrole. L’Arabie Saoudite détient 587 milliards de dollars de réserves de change. Le montant placé en bons du Trésor américain est le douzième au monde.
La Chine se classe en première position. On voit bien que l’Arabie Saoudite a placé 20% de ses réserves dans des bons du Trésor américain. En Algérie, on a  pendant longtemps fait croire que l’essentiel de nos réserves de change était placé en bons du Trésor américain. On sait aujourd’hui par une source étrangère et non par la Banque d’Algérie que ce n’est pas le cas. Où est placé le restant des réserves de change de l’Algérie ? Mystère et boule de gomme. Il s’ensuit que devant cette opacité, on ne sait si cette gestion des réserves est efficiente ou non. Un rôle de contrôle que devrait jouer le Parlement mais que ce dernier  exerce de façon très superficielle.


K. R.