Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Économie / Dossier economique

énergies renouvelables

Du nouveau dans la réglementation

Le cahier des charges préalable au lancement  d’un appel à investisseurs est sur le point d’être finalisé. C’est ce qu’a annoncé la représentante  du ministère de l’Énergie lors de la rencontre du FCE. Elle a fourni quelques détails contenus dans le texte. Pour une production inférieure ou égale à 5 mégawatts (MW), le tarif garanti est retenu. L’État garantit à l’investisseur le prix du kilowatt/heure pendant une longue période.  Pour une production supérieure à 5 MW, le  cahier des charges prévoit l’appel d’offres, alors que la réglementation antérieure ne retenait que le tarif garanti pour toute production d’électricité à partir du renouvelable. Un appel à investisseurs est donc prévu de manière à mettre en concurrence ces derniers en vue de baisser le prix du KW/h et de sélectionner l’offre la mieux-disante. Le cahier des charges fixe les conditions de l’appel à concurrence. En particulier, en vue de développer en Algérie la fabrication des équipements ou éléments d’une centrale photovoltaïque ou d’une éolienne, l’investisseur qui veut soumissionner doit s’associer avec un fabricant d’équipements ou d’éléments d’une installation de production d’énergie renouvelable. La secrétaire général du ministère de l’Énergie a annoncé que l’appel d’offres sera lancé en janvier 2017 pour une capacité de production d’électricité de 4000 MW à partir du renouvelable.                                                                                       


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER