Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Économie / Dossier economique

Différends Rosneft et Medex

Pour non-respect des délais ontractuels

Sonatrach pour ces deux différends est en position de force. Premier litige : la compagnie russe Rosneft en raison de difficultés financières peine à développer le gisement de Takazaouet situé au sud-est. À cause de ce problème, les délais contractuels concernant le développement de ce champ de gaz n’ont pas été respectés par la partie russe. A cause de ce litige : la mise en service de ce champ qui produit aussi des liquides est reportée.Plusieurs options se présentent pour la partie algérienne : la cession des parts de Rosneft à Sonatrach ou à une autre compagnie, laisser un  peu plus de temps à Rosneft pour régler ce problème financier. Mais une fois passé un certain délai qui court selon un responsable de Sonatrach jusqu’à fin 2017, l’issue sera soit une résiliation du contrat, soit un règlement du litige à à l’amiable. Pour Medex, Sonatrach a porté le différend devant le tribunal et a gagné. Il s’est avéré que Medex n’avait ni les capacités techniques ni les capacités financières pour mener le projet de développement des champs de Bourrahat-nord et d’Erg-Issaouène. Sonatrach a pris beaucoup de temps pour réagir, en un mot pour résilier le contrat, pour des raisons politiques : maintenir les bonnes relations de voisinage, les actionnaires de Medex étant tunisiens, selon un représentant de Sonatrach. Comme pour Rosneft, la mise en service du gisement connaît un grand retard.  

K. R.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER