Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Économie / Dossier economique

Economie

Rétros : 2016

  Janvier : Les prix du pétrole descendent sous la barre des 30 dollars : ils ont atteint le 21 janvier 26,5 dollars. L’économie nationale est en crise faute de ressources financières suffisantes.
Février : Plusieurs écrits de la presse dont celui du Figaro pointent du doigt les effets de la crise financière en Algérie : inflation, austérité et baisse du pouvoir d’achat de la population.
 Mars : Le salon de l’automobile pâtit des effets de l’institution des licences d’importation : la clientèle se voyant dans l’impossibilité d’acquérir des véhicules neufs. Du jamais vu.
Avril : Le forum de partenariat algéro-français devant consolider le partenariat d’exception entre l’Algérie et la France est parasité par le politique : Manuel Valls, le Premier ministre français, poste sur Twitter des images du chef de l’État mal en point, dont l’impact sera le report de l’accord Peugeot portant montage de véhicules de la marque au lion et le refroidissement des relations algéro-françaises.
Mai : En variation annuelle, l’inflation ou hausse des prix à la consommation officielle est de 7% entre mai 2016 et mai 2015 (importante hausse des prix).
Juin : Après deux ans de tergiversations, le gouvernement présente en tripartite le nouveau modèle économique, en fait un cadrage budgétaire à moyen terme correspondant à des restrictions budgétaires pour faire face à la crise.
Juillet : L’Algérie est classée à la 117e place sur 139 en matière d’innovation dans le secteur des TIC. Annonce officielle de 612 milliards de dinars collectés au titre de l’emprunt obligataire pour renflouer les caisses de l’État.
Août : Le dinar se déprécie fortement : 105 DA pour un dollar et 116 DA pour un euro. Fini le temps où le dinar était stabilisé à 75 DA pour un dollar. Cette dévaluation importante du dinar a pour répercussion la baisse du pouvoir d’achat de la population.
Septembre : L’Opep arrache le 28 septembre à Alger un accord historique de réduction de la production de l’organisation de 1,2 million de barils/jour détaillée le 30 novembre 2016 à Vienne. Les prix du pétrole en décembre augmentent de 50% par rapport à janvier 2016 : ils dépassent la barre des 57 dollars.
Octobre : Les syndicats autonomes montent au créneau pour protester contre la suppression de la retraite anticipée.
Novembre : Adoption de la loi de finances 2017 à l’APN qui consacre l’augmentation de plusieurs taxes à la consommation à partir de janvier 2017 : TVA, TPP (augmentation des prix des carburants), TIC.
Décembre : Tenue du 3 au 5 décembre du plus important événement économique en Algérie : le forum africain des affaires parasité par le politique ; un incident protocolaire Haddad-Lamamra engendre le sortie de la salle des membres du gouvernement Sellal. Le président du Forum des chefs d’entreprise, Ali Haddad, risque de sauter.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER