Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Dossier

Rapports sur la “maltraitance” des réfugiés en Algérie

Benhabilès répond aux ONG

La présidente du Croissant-Rouge algérien (CRA), Saïda Benhabilès, a affirmé, hier à Bouira, où elle était en visite, que les refugiés subsahariens et syriens présents dans notre pays sont “royalement pris en charge”. “Je défie quiconque de prouver le contraire. L’État algérien n’a lésiné sur aucun moyen afin de prendre en charge d’une manière royale les réfugiés présents sur notre sol.” Cette affirmation est une réponse à certaines ONG qui accusent l’Algérie de “maltraitance” à l’égard des migrants subsahariens notamment.
Selon Mme Benhabilès, ces ONG “n’ont aucune crédibilité” et sont “manipulées” par ce qu’elle a qualifiés d’ennemis de l’Algérie. Selon plusieurs rapports d’ONG européennes, en Algérie, les réfugiés placés sous la protection du HCR ne seraient pas reconnus par les autorités et “risquent à tout moment une arrestation ou un refoulement”. Mme Benhabilès dément ces “allégations” et veut comme preuve l’élection récente de l’Algérie comme membre de la commission des droits de l’Homme à Genève.

R. B.

ARTICLES CONNEXES

  • Droits de l’homme : l’inquiétude : LA LADDH tire la sonnette d’alarme
    “L’Algérie est dans une phase dangereuse”

    Non seulement la situation ne s’améliore pas, mais, pis encore, elle s’aggrave dangereusement, ont relevé les invités à une table ronde sur le thème “Droits socioéconomiques en Algérie : quel constat ? quel avenir ?”

  • Traitement réservé aux migrants
    L’image de l’Algérie écornée

    Intervenant sur la politique migratoire de l’Algérie lors de la table ronde organisée par la Laddh, Moumene Khellil n’a pas manqué d’épingler les autorités algériennes sur leur gestion catastrophique de la question des migrants subsahariens.

  • Clôture de la 5e édition du forum des Droits de l’Homme de Béjaïa
    Appel à la libération de tous les détenus d’opinion et politiques

    La 5e édition du Forum des droits de l’Homme de Béjaïa, à l’occasion de la Journée mondiale de la célébration de la charte universelle des droits de l’Homme, a été clôturée, hier, par une conférence des organisateurs.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER