Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Dossier

DEUX MILITANTS ARRÊTÉS PUIS RELÂCHÉS À M’CHEDALLAH

Le RCD dénonce une provocation

Deux militants du RCD de la commune de M’chedallah, à l’est de Bouira, ont été appréhendés par les forces de police, dans la soirée du lundi, a-t-on appris par Kaci Bougara, coordinateur de la jeunesse libre du RCD à Bouira. Selon notre interlocuteur, les deux militants ont été arrêtés aux alentours de 22h pendant qu’ils collaient des affiches de l’appel pour la marche d’aujourd’hui.
“Nos militants ne faisaient rien de mal, ils étaient munis d’affiches et de pots de col. Nous estimons que ces interpellations relèvent de l’intimidation pure et simple”, a-t-il dénoncé. Il ajoutera que les deux militants ont été finalement relâchés aux alentours de 23h50, après un interrogatoire poussé.
En outre, Kaci Bougara indiquera que lui-même et trois de ses camardes ont été également “harcelés” par les services de police pendant qu’ils collaient des affiches. “Dans la même soirée de lundi, mes trois camarades et moi avons fait l’objet d’harcèlement et d’intimidation de la part des services des RG et la BMPJ, qui nous ont confisqué nos affiches”, a-t-il fait savoir.
M. Bougara condamne en son nom et celui du bureau régional (BR) ce qu’il a qualifié de “d’énième provocation” des autorités, tout en appelant l’ensemble des militants du parti à faire preuve de “vigilance dans un contexte où le pouvoir cherche par tous les moyens à semer la zizanie au sein de la Kabylie”, a-t-il exhorté.

R. B.

Publié dans : qui a peur du 20 avril ?

ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER