Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Dossier

Les autorités sanitaires ont pris leurs dispositions

Oran se prépare

Les structures aéroportuaires et portuaires d’Oran ont enclenché depuis une semaine le dispositif organisationnel de préparation d’alerte contre la maladie à virus Zika en application de l’instruction du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière (Msprh), avons-nous appris, hier, de source proche de la DSP à Oran. Une réunion des autorités sécuritaires et sanitaires de l’aéroport international d’Oran, regroupés au sein du Comité local de sûreté (CLS), a pris, il y a une semaine, les dispositions appropriées à l’effet de prévenir d’éventuels cas de cette maladie virale. Deux épidémiologues ont été dépêchés sur place pour faire un état des lieux.
La direction de la santé et de la population (DSP) a été, pour sa part, destinataire d’une instruction qui a été également adressée aux walis dans la perspective de “rapporter les principales données relatives à cette maladie et l'évaluation du risque éventuel dans la wilaya d’Oran qui doivent faire l'objet d'une large diffusion auprès du personnel de la santé, des polycliniques, des établissements de santé publics et des hôpitaux”, a-t-on affirmé de même source. Ainsi, les responsables de l’aéroport international Ahmed-Benbella d’Oran ont mis en place un dispositif de désinfection de tous les aéronefs qui atterrissent tout en s’employant à évaluer le risque de ce virus, indique-t-on. Dans ce contexte, une commission composée de spécialistes en virologie et maladies infectieuses s’est réunie au niveau de la DSP pour supputer le risque hypothétique de la menace et faire le point de la situation localement, apprend-on par ailleurs.
L’attention des responsables locaux est particulièrement orientée sur l’aéroport d’Oran qui enregistre un flux quotidien de 1 700 voyageurs. Nous apprenons dans le même ordre d’idées la mise en place d’un dispositif de surveillance et de prévention au niveau du port d’Oran. L’instruction ministérielle adressée aux walis et aux responsables sanitaires fait aussi référence aux “modalités organisationnelles de prise en charge d’un cas suspect de maladie à virus Zika”, ajoute-t-on.


K. R.-I.

Publié dans : zika

ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER