Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Dossiers Economiques Mercredi, 11 Juillet 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Des vacances moins chères

Des opportunités sur la Toile

Par : Lyes Redaoui

Espace de libre expression, le Web offre également une planche de salut pour ceux qui n’ont pas les moyens de s’offrir des vacances dans un hôtel au bord de la mer.

Les prix hors de portée, faut-il pour autant mettre une croix sur ses projets de vacances ? Non, car il est toujours possible de dénicher des opportunités de vacances en rapport avec ses moyens financiers. Pour cela, il faut aller sur Internet et chercher les bonnes adresses, témoigne Karim, un salarié moyen dans une entreprise de service et père de 3 enfants, qui désespérait de pouvoir offrir des vacances à sa petite famille. “Lorsque certains de mes amis m’ont conseillé d’aller sur Internet, de taper l’adresse du site web ouedkniss.com et de voir du côté de la rubrique voyages, j’ai un peu rigolé car je n’y croyais pas tellement. J’ai quand même tenté l’expérience et je ne le regrette pas, puisque j’ai réussi à dénicher une petite annonce d’un particulier qui propose de louer un petit appartement (F2) équipé, pas loin de la mer à 20 000 DA pour une période de 10 jours. J’ai tout de suite sauté sur l’occasion.”
Cette heureuse expérience, Karim l’a vécue il y a trois ans, depuis il a pris l’habitude de préparer ses vacances sur le web. “Internet permet non seulement de trouver de bonnes occasions pour des séjours agréables, mais également de voir les photos de l’appartement proposé en location. Et si on pousse la recherche plus loin, on peut même découvrir l’endroit ou la région qu’on veut visiter”, ajoutera-t-il. Bien sûr, les prix, depuis, ont évolués, mais les bonnes occasions, elles, sont toujours là pour ceux qui ont la patience de passer en revue les dizaines, voire les centaines d’annonces sur Internet. De la patience, Malika elle en a, grande utilisatrice d’Internet, cette jeune étudiante a été  naturellement chargée par ses parents de trouver une occasion de séjour pas trop chère. À force de scruter les petites annonces sur le Web, elle a fini par mettre la main sur un bungalow au bord de la mer qui offre toutes les commodités pour passer des vacances agréables dans un endroit calme et entouré de forêt.
Prenant contact au téléphone avec le propriétaire, un particulier, elle a réussi à négocier un prix de 50 000 DA pour une période de 15 jours. Toute la famille a apprécié le séjour.
Les expériences vécues par Karim et Sarah ne sont pas rares, car avec le développement de l’Internet en Algérie, on est passé de 50 000 utilisateurs en 2000 à 4,7 millions en 2010. Beaucoup de personnes ont recours à ce média des temps modernes pour s’informer (lire la presse et suivre l’actualité), communiquer (mail, messagerie instantanée, forums de discussion), se distraire (musique, vidéo, jeux), et… bien entendu, consulter les petites annonces (locations vacances, immobilier, emploi, etc.), selon la dernière étude Webdialn@ vague 3 effectuée en 2010 sur les usages et les  perceptions des internautes du web algérien.
Premier à avoir investi le créneau des petites annonces en tous genres, le site web Ouedkniss figure aujourd’hui parmi les adresses web les plus populaires auprès des Algériens. Une anticipation sur les besoins qui lui vaut d’être classé par Alexa, une entreprise américaine réputée pour ses statistiques sur le trafic du web mondial, à la 19e position sur 500 sites web les plus consultés en Algérie.
Flairant le bon coup, d’autres sites web ont depuis investi le créneau des petites annonces, on citera entre autres DlalaOnline,   FelBazar, Annonces-dz, Annonces.t-algerie, Kherdja, etc. Avec la multiplication des sites web dédiés aux petites annonces en tous genres, ce sont des centaines d’opportunités de séjours et des vacances, aussi bien en Algérie qu’à l’étranger, qui s’offrent aux internautes.  Une heureuse évolution qui a l’avantage d’augmenter les chances de dénicher la bonne occasion. Le dernier né des sites web de petites annonces est Dzreduc, d’autres suivront certainement car le créneau est presque vierge et les perspectives de développement du marché s’annoncent prometteuses. Elles sont à la hauteur de l’évolution exponentielle du nombre d’utilisateurs de l’Internet en Algérie.Certes, le e-tourisme fait ses premiers pas en Algérie, mais il s’agit d’une tendance irréversible. En plus des particuliers qui proposent leurs maisons en location-vacances, de plus en plus d’opérateurs touristiques (voyagistes, hôteliers, etc.) n’hésitent pas à recourir à ces sites web pour vendre leurs produits et lancer des promotions.


Des séjours hôteliers très salés
n  Déjà qu’il est difficile de trouver une chambre d’hôtel de libre en cette période de haute saison estivale, il faut également avoir les moyens de se l’offrir. à titre d’exemple, la location d’une chambre standard pour 2 personnes, dans un hôtel de moyenne envergure, ne coûte pas moins de 8000 DA la nuitée. Un prix qu’il faut multiplier au moins par 2 s’agissant d’un couple avec 2 ou 3 enfants. à cela, il faut ajouter les autres dépenses (repas, location de parasol, spectacles, consommations diverses, etc.).
C’est dire qu’une journée de vacances passée au bord de la mer peut coûter jusqu'à 25 000 DA, voire 30 000 DA. Une somme énorme pour les petites bourses et même pour les moyennes, lorsqu’on sait que le salaire mensuel moyen en Algérie, tel que déterminé par une enquête réalisée en 2010 par l’Office national des statistiques (ONS), ne dépasse pas 27 000 DA.

 

Commentaires 

 
#3 bouguedoura 24-05-2013 19:38
locations du bengalow ou comp de toit les moins chers a alger
 
 
#2 spanish 10-08-2012 02:11
bonjour merci pour le site ouedkniss.com c'est vraiment utile.
 
 
#1 didou 11-07-2012 11:02
investir 3 milliards de dollars en 5 ans ans l’hôtellerie balnéaire saharien et climatique .encourager l’hôtellerie de plein air gites auberge chambres d’hôtes meublé et villages de vacances créer un réseau d'auberge de 120 lits standard proche de la mer et des sites touristiques developper une offre complète animation sport créer une spa pour les gérer pour 50.00 lits c'est deja 100.000 emplois directs en exploitation sans pour autant oublier l'emplois généré en phase etudes et realisation. développer des forfaits tout compris et je sur qu ça marche encourager le privé creer des partenariats public privés et imposer aux entreprises publiques des joint venture pour faire des jumelages type st georges avec taghit et timimoun et créer une chaîne Hotel.élargir l’expérience aux privés sous forme de GIE.
 
DIlem
DILEM DU 30 OCTOBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Voir toute La rubrique

Dernières infos