Les magasins de la place Audi (Alger) baissent les rideaux à cause des heurts entre manifestants et forces de l’ordreURGENT: Des pro-Bouteflika ont tenté de manifester devant le siège d'Air Algérie 'Audin)mais les forces de l’ordre les ont empêchéLe sit-in de #Barakat, organisé ce mercredi après midi devant la face centrale d’Alger, violemment réprimé par les forces de l’ordre.Présidentielle 2014 : M. Yousfi reçoit le président de la mission des observateurs de l'Union africaine  Présidentielle 2014 : début du vote dans les deux bureaux itinérants de la wilaya de Batna  Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Dossiers Economiques Mercredi, 30 Mai 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Trois ans après la conclusion du partenariat avec DP World

“La modernisation du terminal à conteneurs toujours bloquée !”

Par : Lyes Ridaoui

Trois ans après la conclusion du partenariat avec Dubai Port World, le plan de modernisation du terminal à conteneurs du port d’Alger est toujours au point mort selon des sources syndicales.

Et pourtant, le business-plan de DP World El Djazaïr, une joint-venture créée par l’entreprise portuaire d’Alger (EPAL) en association avec Dubaï World Port, 3e opérateur mondial dans les terminaux à conteneurs, prévoyait “le lancement des travaux de modernisation six (6) mois après la signature du contrat, intervenue le 21 mars 2009”, révèle une source syndicale qui a requis l’anonymat.

Les objectifs  d’efficacité logistique
Le plan de modernisation du terminal à conteneurs du port d’Alger, d’un coût global de près de 100 millions d’euros, supporté à part égale par les deux partenaires, englobe la mise en place d’un système de gestion informatique et surtout l’acquisition, dans un premier temps, de 6 portiques de déchargement de haute qualité et de 12 grues portiques de gerbage (RTG). Un programme d’équipement qui devait permettre de multiplier par trois (3) la productivité et le volume des conteneurs traités. De 10 conteneurs par heure traités actuellement, la productivité devait passer à 25-30 conteneurs/heure, soit un objectif annuel de près d’un demi-million de conteneurs traités à atteindre.
L’introduction de l’efficacité logistique dans le premier port d’Algérie, devait à son tour se traduire par une réduction des coûts élevés de fret vers l’Algérie, et par conséquent des coûts de revient des produits importés, qu’ils soient destinés à production ou à la consommation finale. Une exigence sans cesse revendiquée par les opérateurs économiques nationaux, à juste titre d’ailleurs, en raison de son impact sur la compétitivité économique et la croissance.

Pourquoi le blocage  du plan de modernisation ?
Ceci en théorie, car dans la pratique, les choses, depuis lors, n’ont pas tellement changé. Le plan de modernisation du terminal à conteneurs du port d’Alger reste toujours suspendu aux travaux d’aménagement du terrain (quai et parc), qui a été quelque peu endommagé par le séisme de Boumerdès de 2003. Les termes du contrat de partenariat signé entre l’EPAL et DP World stipule, clairement, précise encore notre source, que “l’État algérien devait prendre en charge financièrement ces travaux d’aménagement”, par l’entremise de l’entreprise portuaire d’Alger, pour permettre, justement, à DP World El Djazaïr de procéder à l’équipement du terminal. Or, ces travaux d’aménagement qui devaient être lancés, rappelons-le, 6 mois après la signature le 21 mars 2009 du contrat de concession de 30 ans au profit de l’opérateur émirati, n’ont pas été lancés à ce jour. Que du retard !
Ce n’est que jeudi passé (24 mai), soit plus de trois ans après, que l’EPAL a franchi le pas en confiant officiellement le chantier aux entreprises nationales Cosider et CCTB pour une durée de travaux de 36 mois. Donc, DP World El Djazaïr doit attendre, encore, 3 autres longues années avant de pouvoir installer, comme prévu, ses équipements modernes qui lui permettront d’atteindre les objectifs d’efficacité logistique, consignés dans le contrat de partenariat et négociés par la partie algérienne ! En dehors de l’introduction limitée, et à titre transitoire, d’un matériel de gerbage semi- automatique, le travail de déchargement-chargement et de manutention au niveau du terminal à conteneurs du port d’Alger continue, donc, à fonctionner dans les mêmes conditions et avec, pratiquement, les mêmes résultats que lorsqu’il était géré par l’EPAL. Nous avons essayé de joindre pendant quarante-huit heures DPW, pour des clarifications à ce sujet. Mais, en vain.

En attendant, DP World tente d’améliorer les choses
Si rien n’a changé au port d’Alger, en termes de traitement des conteneurs, le partenaire émirati n’est, toutefois, pas resté sans rien faire. Selon la même source, DP World a introduit une nouveauté au plan du stockage (magasinage) des conteneurs qui mérite d’être signalé, ce qui a permis de réduire la durée de séjour des conteneurs au niveau du terminal, grâce à la mise en œuvre de 2 mesures d’ordre organisationnel et financière. Au plan organisationnel, “il y a eu la création d’un parc de visite éloigné des navires, chose qui n’existait pas du temps où le terminal à conteneurs était géré par l’EPAL. Avant, le propriétaire de la marchandise ou son représentant mettait beaucoup de temps (4 à 5 jours) pour localiser parmi les marchandises en souffrance son conteneur. Depuis la création d’un parc de visite, le client propriétaire, programme à l’avance sa visite, muni de ses papiers de dédouanement, et c’est à nous, ensuite, de chercher le conteneur qu’on trouve rapidement grâce à un système informatique qui a été mis en place. Le jour de la visite du client, le conteneur est déplacé au niveau du parc de visite et le lendemain la marchandise est enlevée par son propriétaire ou son représentant”.Au plan financier, DP World El Djazaïr “a augmenté le coût financier du magasinage (stockage) pour inciter les propriétaires à enlever rapidement leurs marchandises, alors qu’auparavant, les clients n’étaient pas pressés d’évacuer leurs marchandises du port, en raison des faibles tarifs de stockage pratiqués par l’ancien gestionnaire du port. Avant, les marchandises restaient en souffrance jusqu'à 2 mois au niveau du port, aujourd’hui, la durée de séjour des conteneurs ne dépasse pas en moyenne 21 jours, car la hausse des tarifs de magasinage pousse les transitaires à enlever rapidement la marchandise du port”. Autre amélioration introduite par DP World, l’aspect sécurité. “Avant, il y avait des clients qui se plaignaient de vol, mais avec le nouveau plan de sécurité mis en œuvre par DP World et qui limite l’accès au terminal à conteneurs aux seuls travailleurs de l’entreprise, le contrôle des marchandises a été grandement facilité”, affirme notre informateur.

Passage au service continu
Par ailleurs, depuis le mois de décembre 2010, le terminal à conteneurs du port d’Alger fonctionne 24/24 et 7/7 avec la mise en place d’un système de travail 3x8 (1 équipe de travailleurs pour chaque 8 heures de travail). Le passage au fonctionnement continu du service a été, à en croire notre informateur, “négocié par le partenaire social qui a convaincu la direction de l’entreprise de relever de 50% l’indemnité de poste, en plus de l’octroi de journées de récupération”. Autre accord conclu entre les deux parties, il porte sur “la préservation de l’emploi (700 salariés dont la moitié travaille sur chantier), ceci en prévision de l’introduction d’équipements modernes de traitement automatique des conteneurs”. En contrepartie, le partenaire social “s’est engagés à augmenter la productivité du travail”. Un travail d’assainissement des relations de travail qui met l’entreprise à l’abri des perturbations, comme cela a été constatée au cours de l’année 2009.
Sinon, le chantier de modernisation matérielle projeté dans le business-plan de DP World El Djazair, qui devait hisser la partie conteneur de l’activité du port d’Alger à des standards internationaux, reste ouvert. Quand sera-t-il mis en œuvre ? Réponse dans 3 ans, si toutefois, le chantier d’aménagement du terminal à conteneurs du port est réalisé dans les délais…


L. R.

 

Ce contenu a été verrouillé. Vous ne pouvez plus poster de commentaire.

DIlem
DILEM DU 16 AVRIL 2014
Galerie Agrandir

Élection Présidentielle

CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Bouira, 15 avril, lLe RCD a eu sa marche
Bouira, 15 avril, lLe RCD a eu sa marche
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos