Algérie: Le rythme d'inflation annuel s'est stabilisé en juillet à 1,5% soit le même taux d'évolution enregistré en juin dernier(ONS) Accidents de la circulation : 14 morts et 108 blessés dans 45 en une journée (Gendarmerie)Crash de l'avion ukrainien à Tamanrasset: début de l'opération d'identification des victimesLIBYE: 15 corps de migrants africains ont été découverts dimanche en mer près de Tripoli, à côté d'un canot pneumatique éventré, 09 jours après le naufrage d'une embarcation qui a coûté la vie à quelque 170 migrants clandestins Football/Match retard (2e journée) : ES Sétif - USM Bel-Abbès, le 6 septembre à 19h00 (LFP)Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Dossiers Economiques Mercredi, 19 Septembre 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Benali Benzaghou, recteur de l’université Houari-Boumediene de Bab Ezzouar

“Nous avons besoin de former beaucoup de chercheurs”

Par : Said SMATI

“Je pense que l’un des objectifs prioritaires de l’Algérie en mettant en place une organisation de la recherche est d’abord de fournir aux universités et aux futurs centres de recherche les chercheurs qu’il faut.
On n’a pas de recherche sans des chercheurs. Alors pendant un certain temps cette formation était totalement dépendante de l’étranger. L’objectif prioritaire qui avait été annoncé était donc d’encadrer l’université.
C’est plus facile de construire des bâtiments et d’acheter du matériel que d’avoir l’encadrement qu’il faut pour ces universités. Connaissant la cadence de croissance de l’université algérienne, il y avait une très très forte demande qui n’est pas encore totalement satisfaite.  L’université algérienne a été obligée à un moment donné de recruter comme enseignant par exemple beaucoup de jeunes qui n’avaient pas encore le doctorat. La règle de base dans les universités du monde est que pour enseigner à l’université il faut avoir soutenu un doctorat.  Aujourd’hui, nous pouvons considérer qu’une partie importante des chercheurs formés et qui sont en activité sont formés en Algérie. Donc le pays a acquis une certaine autonomie et une certaine capacité de reproduire ses structures. Un grand nombre d’enseignants dans toutes les universités algériennes ont fait leur thèse, ont soutenu en Algérie parfois peut-être en collaboration avec des universités étrangères. Donc, Il y a ce processus qui est en cours, et je pense que c’est un des résultats majeurs de l’organisation de la recherche. Progressivement s’est posé un deuxième problème à la recherche scientifique comme cela se pose dans l’ensemble des pays du monde. C’est la relation entre la recherche scientifique et l’activité économique. Souvent on entend le discours qui dit que l’entreprise ne se rapproche pas des centres de recherche. Ou l’inverse, c'est-à-dire le secteur économique qui dit, ils font de la recherche dans n’importe quoi et ne viennent jamais s’informer de nos préoccupations. Le rapprochement entre la recherche scientifique et l’activité économique est un processus beaucoup plus long et plus difficile à mettre en place. Et tous les pays sont passés par là. C’est un processus à deux partenaires. C'est-à-dire la recherche du côté des chercheurs et la demande de recherche du côté secteur économique.
C’est un processus multiforme qui nécessite des structures de dialogue et surtout du temps”, a observé M. Benzaghou à propos de la situation de la recherche scientifique en Algérie.


S. S.

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 01 SEPTEMBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Mohamed Mebarki, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, au forum de “Liberté” du 04 août
Mohamed Mebarki, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, au forum de “Liberté” du 04 août
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos