Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Dossiers Economiques Mercredi, 04 Juillet 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Elias ZERHOUNI

Quand la science est humaine !

Par : Rabah LARBI

Une bonne rasade d’opiniâtreté, une pincée de pragmatisme et une grosse louche d’ambition… ce sont là les ingrédients qu’Elias Zerhouni a concocté dans son laboratoire de l’université d’Alger avant de s’envoler vers d’autres cieux pour de nouvelles conquêtes.
Parti à 24 ans avec 369 dollars en poche et l’idée de passer juste trois petits mois, il s’est finalement installé pour de bon. Ses armes : son passage à la faculté de médecine d'Alger. “J’ai bénéficié d'une formation à la française.” Une façon cartésienne de poser un problème et de réfléchir à la solution en cherchant "la petite bête".  “Cette rigueur théorique, alliée à l'esprit critique, est précieuse en recherche. Combinée au pragmatisme américain, ça m'a beaucoup aidé dans ma carrière de chercheur”, dit-il. Une carrière qui l’a mené au plus haut de la hiérarchie du monde de la recherche aux USA. Chercheur émérite, mais aussi doué lorsqu’il s’agit de diriger ses équipes scientifiques du NIH (National Institute of Health) 2002/2008. Il s’est distingué en imposant son  mode de gouvernance du système de santé américain. Ce qui lui a valu les honeurs du président américain et une proposition de la France de dupliquer son système de gouvernance. “J’ai appliqué la philosophie pasteurienne : ne jamais brider les chercheurs. Le dirigisme est fatal. On ne peut pas commander à un chercheur de faire une découverte, ou ordonner à un artiste de faire un chef d’œuvre ! On peut seulement lui fournir les pinceaux et les couleurs.”
Elias Zerhouni était ainsi parti pour élargir son horizon et choisir la vie qui correspond le mieux à ses aspirations, sans pour autant, négliger les siens.


R L

 

Commentaires 

 
#3 dégouté 04-07-2012 19:26
en quoi ce grand chercheur americain a t il marqué l'économie algerienne
 
 
#2 dégouté 04-07-2012 19:25
Monsieur ZERHOUNI est certes un tres grand chercheur formé
 
 
#1 Boumediene Vaillant 04-07-2012 12:36
Ce n'est pas le style de gestion de ce radiologue, mais c'est parce qu'il a trouvé des gens qui sont à son écoute pour l'aider. On en a des milliers enAlgérie ou à l'étranger, et c'est algériens ne sont pas toujours écoutés ni aidés, sauf quelques uns dans les milieux des affaires.
 
DIlem
DILEM DU 01ier OCTOBRE  2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos