Ghaza: 1.113 Palestiniens tués au 21e jour de l'agression israélienneAgression israélienne contre la population de Gaza: Ban Ki-moon lance un nouvel appel au cessez-le-feuCrash du vol AH5017: l'enquête se déroule en coordination et collaboration entre l'Algérie, le Mali et la France (Sellal)Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Dossiers Economiques Mercredi, 28 Mars 2012 10:00 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Groupe Mazouz

Rush sur le crédit fournisseur

Par : Said SMATI

Il fallait jouer des coudes pour avoir accès au stand du groupe Mazouz au niveau de l'esplanade de la Safex. La raison ? Le groupe lance une formule “crédit sans intérêt”.
Le Groupe Mazouz, plus connu pour la distribution de véhicules industriels, des camions et des engins de travaux publics, a opté pour cette formule pour sa gamme de véhicules légers, notamment la marque Cherry dont il vient récemment de récupérer la concession. Ce qu'il faut préciser, c'est qu'auparavant elle ne concernait que le véhicule lourd. Et voilà que l'occasion du salon donne l'opportunité au groupe d'élargir cette offre aux véhicules de tourisme. Mourad Rebahi, directeur commercial du groupe, souligne que “cette formule n'est pas nouvelle chez le concessionnaire, puisqu'elle existait déjà depuis plusieurs années mais ne concernait que le véhicule lourd”, ajoutant que c'est une tradition motivée par le souci d'offrir un véhicule aux petites bourses. Cette opération touche la gamme Cherry avec 5 types de véhicules et la gamme d'utilitaires Gonow avec 3 types. D'abord, la formule est simple : il suffit de fournir un dossier avec des chèques de garantie et verser 50% du prix du véhicule. Les mensualités qui devront être versées s'échelonneront sur 18 mois avec une fourchette comprise entre 13 000 DA et 37 000 DA selon le modèle.
Mourad Rebahi précise que les 50% versés dans le cadre du crédit sont calculés sur le prix du véhicule hors taxe. Ce qui signifie que l'acquéreur aura à payer la taxe sur les nouveaux véhicules. Cette taxe est offerte dans le cas d'un payement cash, ajoute le directeur commercial du groupe. Mourad Rebahi indiquera par ailleurs que cette formule de crédit n'est pas exclusivement confinée à ces dix jours de salon, mais elle continuera tout au long de l'année. Le responsable ne s'attendait pas à un tel engouement.
Pas moins de 500 unités ont ainsi été commandées durant les trois premiers jours du salon, assure M. Rebahi, qui ne manquera pas de préciser, cependant, que la livraison immédiate reprendra avec le nouvel arrivage de véhicules attendu le mois prochain. Sans surprise, la plus forte demande via cette formule a été enregistrée sur le modèle Cherry QQ, dont le prix avoisine les 600 000 DA. Selon lui, le choix de Cherry, comme marque principale du concessionnaire, n'est pas fortuit, en ce sens que le véhicule est maintenant assez connu sur le marché algérien et jouit d'une bonne réputation.
Après la suppression, en 2009, du crédit automobile assuré par les banques, les clients aux revenus moyens trouveront avec ce groupe la clé de leurs rêves, car c'est la première fois qu'un concessionnaire fournit un crédit depuis la suppression de ce dernier. L'Association des concessionnaires automobiles algériens (AC2A) avait estimé, il y a quelque temps, que cette formule de crédit sans taux d'intérêt n'engage que celui qui l'adopte : “Si le concessionnaire voit qu'il peut proposer ses véhicules avec un crédit, libre à lui de le faire.” Quant à sa généralisation à l'ensemble des concessionnaires, l'AC2A reste cependant sceptique, en ce sens que cette option dépend de la situation financière de chaque concessionnaire et de sa capacité à gérer convenablement sa trésorerie.


S. S.

 

Ce contenu a été verrouillé. Vous ne pouvez plus poster de commentaire.

DIlem
DILEM DU 27 JUILLET 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Le Forum de Liberté a reçu mardi 22 juillet 2014, à 22h, l’écrivain et dramaturge, Slimane Benaïssa. Notre invité a animé une communication sur le thème “La pluralité culturelle, une chance pour l’Algérie”. (Seconde partie)
Le Forum de Liberté a reçu mardi 22 juillet 2014, à 22h, l’écrivain et dramaturge, Slimane Benaïssa. Notre invité a animé une communication sur le thème “La pluralité culturelle, une chance pour l’Algérie”. (Seconde partie)
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos