Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Dossiers sportifs

Avec deux éventuels ambassadeurs en demi-finales des coupes continentales

Alger, capitale du football africain

© Liberté

À la faveur de la bonne tenue de ses deux pôles, samedi dernier, Alger est bien partie pour devenir, sous peu, la capitale du football africain avec un ambassadeur de charme dans chacune des deux compétitions interclubs. Plus qu’un simple derby nord-africain pour un leadership régional qui offrira au vainqueur un billet pour les demi-finales de la Coupe de CAF, le choc entre le MCA et le Club Africain déterminera, aussi, qui de Tunis ou d’Alger est la “capitale du moment” du football continental.
Une qualification du Mouloudia d’Alger aux dépens du Club Africain permettra, en effet, à Dzaïr d’avoir la possibilité de présenter deux candidats aux lauriers de fin d’année aussi bien en C1 qu’en C2, contre un éventuel seul lièvre (l’Espérance de Tunis) pour la capitale du pays voisin, puisque le CA aura été, dans ce cas, éliminé par le MCA.
À supposer que l’Étoile du Sahel parvienne à écarter de son chemin les Libyens d’Al-Ahly de Tripoli et que l’EST bonifie le nul (2-2) acquis à Bordj Al-Arab et valide, à domicile, sa qualification aux dépens d’Al Ahly du Caire, la Tunisie sera bien présente en demi-finales des coupes africaines avec deux représentants également, mais de deux villes différentes : Tunis et Sousse. Or, Alger, via ses deux mastodontes rivaux que sont le MCA et l’USMA, peut ravir la palme de la médina la plus représentée avec un club dans le dernier carré de chaque compétition.
Pour ce faire, l’Ittihad doit absolument éviter le piège des Mozambicains du Ferroviario Beira, au moment où le Mouloudia est dans l’obligation de résister à la pression populaire tunisoise et ne pas céder sous les coups de boutoir attendus du Club Africain. Rejoints au score à l’ultime minute du temps réglementaire alors qu’ils semblaient bien tenir en main une précieuse victoire, les Rouge et Noir de Soustara savent désormais que leur adversaire, les Cheminots de Beira, ne lâcheront rien et iront jusqu’au bout de l’effort pour rester sur le bon rail et arriver à la prochaine station, celle des demi-finales. Outre ce double avantage non négligeable du nul et du but à l’extérieur, l’USMA aura aussi et surtout la chance de recevoir à domicile un adversaire de petit calibre qui n’a à son maigre palmarès qu’un seul championnat du Mozambique, celui-là même qui lui a permis de goûter aux délices d’une première participation à la Champions League. Plus expérimentés et meilleurs à tous les points de vue que leur client des quarts, les hommes de Paul Put ne devraient, sauf cataclysme, éprouver aucune difficulté à se hisser en demis, où l’adversité sera plus costaude avec une possible confrontation face au Wydad de Casablanca, le bourreau des coéquipiers de Rabah Deghmani voilà près de deux décennies. De son côté, le Mouloudia aura bien plus fort à faire au stade Radès de Tunis où l’attend désormais de pied ferme un Club Africain qui n’a, cependant, impressionné personne, samedi soir, au stade olympique du 5-Juillet. Étant carrément passé à côté d’un score plus large et plus tranquillisant en perspective de cette seconde manche, le MCA détient, a priori, les moyens qui lui permettraient de résister à l’attendue furia du CA à Tunis et à atteindre l’avant-dernier tour de cette Coupe de la Confédération africaine pour laquelle tous ses socios nourrissent de grandes ambitions. Question de rejoindre le voisin et éternel rival à ce stade de la compétition, quand bien même à l’étage du dessous. Mais aussi de remplir sa part du contrat devant faire d’Alger la véritable capitale du football africain.


R. B.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER