Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Dossiers sportifs

Encensant Bensebaïni et confiant pour les Verts

Belloumi : “Il nous fallait quelqu’un comme Hanni…”

Quelque peu “rassuré par le score final, mais pas par la production dans sa globalité”, Lakhdar Belloumi estime que le match amical face à la Mauritanie “servira surtout à confirmer une certaine hiérarchie au sein de l’équipe nationale où les rôles sont désormais distribués”. “Gagner un match de préparation avant une grande compétition, c’est toujours rassurant. Mais aujourd’hui (NDLR : propos recueillis samedi à l’issue de la rencontre), le sélectionneur a surtout voulu faire des tests, tenter de possibles alternatives et voir à l’œuvre les joueurs qu’il ne connait pas trop. Comme cela au moins, lors de la CAN, il saura exactement à quoi s’en tenir et saura sur quels éléments pourrait-il compter d’entrée de jeu et les éventuelles solutions de rechange qui s’offrent à lui. Il a désormais une idée plus précise et plus complète sur l’ensemble de son effectif”, affirmera, à ce sujet, le premier des trois Ballons d’Or que compte désormais l’Algérie du football. Toujours aussi lucide dans ses analyses, Lakhdar Belloumi a “beaucoup aimé” le dernier venu, Sofiane Hanni, tout comme il a salué “la belle progression et la confirmation du talent” de Ramy Bensebaïni. “La bonne surprise, à mon avis, aura été Hanni. Il a non seulement marqué un très beau but qui a permis à l’équipe nationale de revenir dans le match, mais il a aussi et surtout été très intéressant dans ses prises de balle, ses décisions et ses passes dans les intervalles. Son profil convient au jeu des Verts grâce, notamment, à ses qualités techniques, à sa percussion. Il nous fallait quelqu’un comme lui, capable aussi bien de faire la dernière passe que de marquer. C’est une agréable découverte”, soulignera le consultant de choix de Liberté. Et de renchérir, toujours à ce propos : “Bensebaïni aussi a été très rassurant. Il a apporté une solidité et une assurance qui manquaient énormément à l’équipe en première période. Il a aussi démontré qu’il était définitivement apte à évoluer dans le haut niveau. Car, ne l’oublions pas, dans une compétition aussi exigeante et aussi relevée que la CAN, la moindre erreur se paye cash. Ça ne pardonne pas ! Alors, une erreur individuelle comme celle qui a valu à l’EN de subir un penalty et d’être menée au score pourrait très bien plomber le moral des troupes, les mettre dans la difficulté, leur mettre la pression et hypothéquer carrément l’avenir de l’équipe dans la compétition.” Se projetant dans le futur proche, l’ancien numéro 10 de génie n’a, en parallèle, pas caché sa confiance en ce groupe de réussir “un truc” au pays d’Aubameyang. “Me concernant, je suis optimiste quant aux chances de réussite de l’EN au Gabon. Il ne faut pas se fier à certains passages à vide ou aux approximations constatées face à la Mauritanie. Lors de la coupe d’Afrique, il y aura sur le terrain Yacine Brahimi, Riyad Mahrez, Islam Slimani et les autres qui ont été mis au repos pour ce match-test. L’EN aura bien meilleure allure et sera plus forte. C’est ce qui me laisse optimiste”, conclut Belloumi.

R. B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER