Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Dossiers sportifs

il mériterait bien une chance avec les Verts

Chaouchi, “l’oublié” d’Alcaraz

Lorsqu’on scrute la liste des joueurs retenus par le nouveau sélectionneur national Lucas Alcaraz, on remarque beaucoup de convocations loin d’avoir une explication convaincante. Pour le poste de gardien de but, l’Espagnol a retenu 3 joueurs loin d’être les meilleurs. Si pour M’Bolhi, on peut fermer les yeux, puisqu’il reste une valeur sûre en dépit de son manque de compétition, concernant les deux autres, Chamseddine Rahmani et Mehdi Jeannin, tout le monde est d’accord pour dire qu’il y a mieux.
Le premier avait participé à la relégation du MO Béjaïa, alors que le second a disputé seulement 22 matches sur les 36 de la Ligue 2 française avec Clermont Foot. Les deux portiers des deux clubs voisins, Zemmamouche de l’USMA et Chaouchi du MCA, sont de loin meilleurs et peuvent rendre encore des services. À propos du premier cité, l’enfant de Bordj Menaiel reste l’un des meilleurs, si ce n’est le meilleur gardien de but dans le championnat national. Kamel Mouassa s’est réjouit, certes, de la convocation du latéral gauche Brahim Boudebouda, mais regrette la mise à l’écart du gardien de but Fawzi Chaouchi. “La grande déception pour moi, c’est la non-convocation de Chaouchi. Je peux vous assurer que c’est le gardien de but le plus performant dans le championnat d’Algérie pour ne pas dire d’Afrique”, nous a-t-il déclaré. Intrépide à la limite de l’insouciance, celui qui fut l’un des héros d’Omdurman est en train de renaître de ses cendres du haut de ses 33 ans. Personne ne peut occulter sa personnalité controversée, jonchée de gros écarts disciplinaires. Néanmoins, sur le plan sportif, il reste un gardien de but d’un très bon niveau, surtout que notre football n’arrive plus à enfanter des portiers de la trempe des Cerbah, Drid, Kadri, Osmani… et bien d’autres. Chaouchi est en train de réaliser une saison exceptionnelle. Il mériterait bien une chance avec la sélection nationale. Après l’annonce de la liste des joueurs convoqués pour le prochain stage de la sélection, Chaouchi était quelque peu déçu, mais ne compte pas lâcher prise. Mouassa avait même assuré dans une précédente déclaration qu’il le voyait même le numéro un de la sélection nationale. Malgré ses prouesses, sa mise à l’écart se poursuit sans une véritable explication. On parle de rajeunissement du poste de gardien de but, mais ce compartiment exige de l’expérience, et les exemples sont nombreux. Des gardiens de but comme Thomas Nkono (Cameroun), Peter Shilton (Angleterre), Dino Zoff (Italie) pour ne citer que ceux-là, et le dernier en date Buffon (Italie), qui a joué la finale de l’UEFA Champions League, samedi dernier, sont tous des joueurs ayant maintenu le haut niveau alors qu’ils avaient la quarantaine. Une chose est sûre, la non-convocation de Chaouchi reste inexpliquée, et tout le monde se demande pourquoi tout cet acharnement contre lui.

Malik A.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER