Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Dossiers sportifs

USMA

Hamdi s’accroche à son poste

Il aura fallu attendre la 27e journée de la Ligue 1 pour que la formation de Soustara scelle définitivement la course au titre à la faveur de la victoire remportée haut la main face à l’ASMO (3-0). Un succès qui permet aux Rouge et Noir d’ajouter un septième titre dans leur palmarès. Force est de reconnaître qu’au vu de leur parcours durant la saison, les Usmistes méritent amplement ce sacre qui vient récompenser les efforts consentis durant toute une saison. Les Algérois ont dominé le championnat de fond en comble. L’USMA a totalisé jusqu’à maintenant 55 points. Elle a ramené 9 victoires de l’extérieur et sept enregistrées à domicile contre 3 défaites à domicile et une en dehors de ses bases. Après la défaite enregistrée face au NAHD, les protégés de Hamdi ont mis les bouchées doubles en alignant plusieurs victoires dans leur escarcelle. À commencer par l’ESS à Hamadi (2-1), puis une victoire à Tizi Ouzou face à la JSK (0-1) sur une réalisation de Belaïli, ensuite le MCO (3-2) à Bologhine pour ne citer que ceux-là. Durant la phase aller, l’USM Alger,  avec une attaque qui crache le feu (28 buts), a achevé la phase aller avec 36 points dans son compteur, soit à 10 longueurs de son poursuivant immédiat, le CRB. Les Usmistes n’ont concédé qu’une seule défaite face au NAHD, lors de la première journée (2-1), totalisant, par ailleurs, 11 victoires et 3 matchs nuls. Lors de la phase retour (jusqu’à la 27e journée), les Rouge et Noir n’ont récolté que 19 points, multipliant plusieurs faux pas, notamment à domicile, comme ce fut le cas contre la JS Saoura (1-2), le CSC (1-1). La défaite à Relizane (3-0) est restée en travers de la gorge des Algérois qui vont sombrer dans une mini-crise de résultats, en témoigne la défaite devant Saoura à domicile. L’USMA avait la chance de fêter son titre contre le MCA lors du big derby, mais les Usmistes vont louper cette opportunité, eux qui menaient au score (2-0) avant de craquer dans les dix dernières minutes en se faisant rejoindre à la marque (2-2). Un nul qui a gâché la fête à l’USMA. D’ailleurs, même les fans n’ont pas pardonné aux joueurs et à l’entraîneur ce nul, eux qui n’ont pas investi les rues pour fêter le scare samedi dernier. Pis encore, les supporters ont carrément boycotté le match de samedi, puisque le stade Bologhine était pratiquement vide. Les rares fans venus n’ont pas manqué l’occasion de faire entendre leur colère aux joueurs et à l’encadrement technique. Les joueurs, vexés par cette situation, n’ont même pas salué les fans au coup de sifflet final. De quoi dire qu’entre les fans et les joueurs, c’est le divorce.
L’avenir de Hamdi semble d’ores et déjà connu. Même si l’entraîneur n’a pas soufflé mot quant à son avenir, il semble que la direction du club a tranché. Selon une source digne de foi, les dirigeants veulent la nomination d’un technicien chevronné à la place de Hamdi. Le nom de Simondi, actuellement DTS du club, serait fortement évoqué. D’autant que cet entraîneur connaît très bien la maison algéroise et le championnat algérien. Pour Hamdi, la question sera tranché cette semaine. “J'ai toujours dit que mon avenir importe peu par rapport à celui de l'USMA. Déjà, je suis très honoré par la confiance placée en moi par le président du club en m'offrant les clés d'un grand club alors que j'étais un coach inconnu”, a-t-il déclaré, et d’ajouter : “Je n'ai à aucun moment émis le souhait de quitter l'USMA. J'ai un contrat à remplir et je ne sais pas ce que l'avenir me réserve. Ça se pourrait bien que j'en sois fixé cette semaine, mais quelle que soit la décision qui sera prise, je suis reconnaissant envers le président du club qui a pris un risque en me donnant cette chance de diriger une formation de renom.” “J'estime que mon bilan est des plus positifs. Outre le fait d'avoir remporté le trophée de champion, nous avons disputé pour la première fois de l'histoire du club une finale de la Ligue des champions d'Afrique”, conclut-il. La direction ne s’est toujours pas exprimée sur cette question, hormis un communiqué démentant formellement des contacts avec le Bosnien Susic.


N. T.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER