Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Dossiers sportifs

Berchiche sera traduit devant le conseil de discipline

Hidoussi sur la sellette

© Liberté

Suite à l’incident qui s’est produit la veille du match en déplacement contre l’USM Bel-Abbès entre le défenseur central de la JS Kabylie et son entraîneur Sofiane Hidoussi, qui a d’ailleurs causé la mise à l’écart à la dernière minute du joueur, Berchiche sera traduit ces jours-ci devant le conseil de discipline. Le motif de la dispute a été gardé secret. Dans l’entourage du club, on parle d’une simple amende financière du fait que l’équipe est déjà décimée et en manque de joueurs pour les prochaines rencontres. D’autre part, on annonce même que ça sera l’incident qui pourra pousser l’entraîneur Hidoussi vers la porte. Car certains dirigeants souhaitent déjà mettre fin à la mission du technicien tunisien pour avoir montré ses limites professionnelles. Jugé incapable de maîtriser le groupe et de trouver des solutions pour sortir l’équipe du gouffre, Hidoussi est plus que jamais sur la sellette. Le recrutement de Lakhdar Adjali était d’ailleurs interprété par certains comme étant une manière de pousser le Tunisien à la démission, sinon comment expliquer que les deux hommes bénéficient des mêmes prorogatives, s’interrogent-ils. Ajouter à cela ses dernières déclarations qui n’ont pas été du goût des fans kabyles. Ces derniers, parfaitement conscients de la situation critique, ne cessent de réclamer le départ de Hidoussi.
Des indiscrétions à l’intérieur du club ont même laissé croire que le président Hannachi lui-même s’est retourné contre son coach et semble non seulement insatisfait du travail du coach mais il en a mare aussi d’entendre parler des incidents entre les joueurs et leur entraîneur à chaque séance de travail. Hannachi chercherait déjà un alibi pour mettre fin à ses fonctions. On parle d’ailleurs d’un ultimatum fixé à Hidoussi : face au CRB, si la JSK passe encore une fois à côté, Hidoussi sera le premier à sauter. Les départs de Amrani de l’ESS et d’Ifticène de l’ASO ont d’ailleurs donné des idées aux dirigeants kabyles qui comptent tour refaire à zéro avant l’entame de la phase retour.


A. I.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER