Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Dossiers sportifs

L’EN en stage avant le rendez-vous du 2 juin

Les Seychelles, une formalité pour les Verts !

©APS

Aïssa Mandi à liberté
“Finir la saison par une victoire aux Seychelles !”

Le défenseur du Stade de Reims estime dans cet entretien que la sélection algérienne ne va pas aborder le match face aux Seychelles avec l’intention de revenir avec le point du match nul qui scelle définitivement la qualification des Verts à la CAN-2017, mais bien au contraire, les Fennecs vont aller à Victoria, la capitale des Seychelles, avec la ferme intention de revenir avec les trois points de la victoire.

Liberté : Vous allez jouer les Seychelles le 2 juin prochain, comment appréhendez-vous cette rencontre ?
Aïssa Mandi :
Nous avons envie de gagner ce match, le dernier des éliminatoires de la CAN-2017 afin d’assurer la qualification. Certes, il nous manque un petit point, mais on ne va pas miser sur un match nul, on va tout faire pour vaincre. Surtout que l’état d’esprit du groupe est bon. C’est toujours un plaisir de retrouver les potes à l’occasion de chaque rassemblement.
Avez-vous une idée des conditions qui vous attendent là-bas aux Seychelles ?
Effectivement, on sait déjà qu’il va faire chaud là-bas, beaucoup même, en plus du terrain synthétique sur lequel nous allons évoluer. Ça ne diffère pas des autres pays africains, mais bon, nous en avons pris l’habitude, c’est à nous de nous adapter à ces conditions, on ne va pas trouver d’excuse. C’est à nous de faire le maximum pour revenir avec le gain du match. Nous avons presque deux semaines de préparation, je pense que c’est amplement suffisant pour bien préparer le match face à cette équipe des Seychelles.

Dans un autre registre, comment avez-vous trouvé la sélection algérienne post-Gourcuff ?
Ça fait deux jours qu’on est ici à Sidi-Moussa. Je pense que ça se passe très bien après le départ de Gourcuff. L’ambiance est bonne. Nous avons bien travaillé avec l’ancien sélectionneur. Maintenant il est parti, on lui souhaite bonne chance. Le plus important à mes yeux est l’état d’esprit du groupe qui est toujours le même. Nous les joueurs, on n’a qu’une seule idée en tête, battre cette équipe des Seychelles et terminer ces éliminatoires en beauté.

Sur un plan personnel, avez-vous l’intention de quitter votre club, Reims, notamment après la relégation, ou envisagez-vous de rester au club rémois ?
Il ne faut pas oublier qu’il me reste un an de contrat avec mon équipe le Stade de Reims. Maintenant, il est vrai que j’ai un bon de sortie de la part de mon président, mais pour être franc avec vous, je ne sais pas encore où je vais aller.
C’est à moi de voir plus clair durant la période des transferts et trouver un bon club où je pourrais évoluer et élever mon niveau de jeu.  Mais actuellement, je ne saurais vous dire. Je me concentre pleinement sur le match des Seychelles, mon avenir se décidera après.

Interview réalisé par  : Sofiane Mehenni

 

Lire le dossier


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER