Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Dossiers sportifs

Suite à ses déclarations jugées “embarrassantes”

Raouraoua recadre Feghouli

La dernière sortie médiatique de l’attaquant de l’équipe nationale, Sofiane Feghouli, n’a pas été du goût du président de la FAF, Mohamed Raouroua. Le premier responsable de la Fédération, inflexible sur le devoir de réserve quand il s’agit des sujet délicats concernant “l’intimité” des Verts, n’a pas du tout apprécié, affirme une source digne de foi, que Feghouli étale sur la place publique, de surcroît dans un organe de presse étranger, ses sentiments sur la désignation de Milovan Rajevac et sa manière de travailler. Les propos du sociétaire de West Ham ont été perçus comme une remise en cause, on ne peut plus claire, des choix stratégiques de FAF. En effet, à coup de détails croustillants, Feghouli s’est laissé aller à des confidences sur la méthode de travail de Milovan Rajevac, avant de donner carrément son avis sur sa nomination. “Avec le coach, ça a été difficile dès le mois de septembre. Pour son premier match, contre le Lesotho, on s’est aperçus tout de suite que ça ne passait pas vraiment avec les joueurs. Dans la communication, les méthodes... Il ne connaissait pas le nom des joueurs, leurs positions. Donc, ça devenait très difficile. Les joueurs ont fait le boulot et c’est tout à leur honneur. Et puis il y a eu ce match contre le Cameroun. La préparation a vraiment été délicate. On avait très peu de renseignements sur l’adversaire, on a peu travaillé tactiquement. En gros, on n’a pas travaillé comme on devait. Ensuite, les vingt-trois joueurs ont pris leurs responsabilités. On a envie d’aller au Mondial, on en a discuté entre nous et on a fait remonter les informations à la Fédération, parce que c’est elle qui gère ces situations de crise. Il nous reste cinq matchs et on a pensé que la meilleure solution c’était de discuter de tout ce qu’il s’était passé, de faire le point. Puis le président de la Fédé s’est réuni avec le staff technique, l’entraîneur. On a tous discuté en famille, tranquillement, pour comprendre les choix. On s’est aperçus qu’il y avait peut-être eu une erreur de casting de la Fédération concernant Rajevac”, racontait-il le 21 octobre dernier au site français Sofoot, laissant du coup implicitement entendre que l’erreur de la FAF était même reconnue et avouée lors des différents conciliabules qui ont précédé le départ de Rajevac, par les responsables de la Fédération. Et d’ajouter : “L’entraîneur demandait du temps et, d’après ce qu’il a dit en conférence de presse, ce n’est même pas lui qui avait fait sa liste de joueurs. Je ne sais pas si l’entraîneur est arrivé préparé ou non, mais nous les joueurs, on était vraiment surpris du contenu, du travail, de sa manière de gérer l’effectif.” Selon notre source, Raouraoua a personnellement pris contact, au lendemain de la parution de l’entretien, avec Feghouli pour le recadrer et l’inviter désormais au droit de réserve. Il a été même sommé de ne plus discuter les choix de la Fédération sous peine de sanction.
Sa présence contre le Nigeria n’est pas remise en cause, mais il est dans le collimateur de la FAF. Il faut rappeler que ce n’est pas la première fois qu’un joueur de l’EN est interpellé par la FAF. Récemment, Ryad Boudebouze a été également recadré suite à ses déclarations jugées embarrassantes et inutiles sur Canal+ par rapport à l’incident du penalty lors du match contre le Lesotho.                                                                                         


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER