Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Dossiers Jeudi, 19 Juillet 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Mauvaises conditions d’hébergement du personnel de nettoyage

L’autre village olympique

Par : Lokmane-Khelil Samia

Un petit scandale a éclaté la semaine dernière sur les conditions d’hébergement des agents de nettoyage des enceintes olympiques. Cette affaire a été portée à la connaissance du public britannique au moment où les organisateurs de London 2012 inauguraient en grande pompe le village des athlètes de Stratford, à l’est de la capitale britannique.
Le site conçu pour accueillir 23 000 compétiteurs et accompagnateurs techniques contraste par son confort et son architecture très design avec le décor spartiate du camp voisin où le personnel de nettoiement est logé. Les employés, principalement des émigrés, le comparent à un bidonville. Ils sont obligés de s’entasser à dix dans des cabines sahariennes qui ont été inondées durant les intempéries. 75 personnes, par ailleurs, partagent les mêmes sanitaires. Ce qui est loin d’être le cas dans le village olympiques ou des appartements agréables sont mis à la disposition des athlètes. Chacun des 2 818 logements dispose de deux salles de bain, d’une cuisine, d’un salon et d’un balcon. La conception des bâtiments a été confiée à différents architectes.
Selon les organisateurs, il s’agit du plus beau village réalisé dans toute l’histoire des Jeux olympiques. Les participants ont commencé à le remplir depuis le 16 juin. Parmi les premiers arrivés sur le sol britannique figurent les sportifs américains qui n’ont pas manqué de jouer les trouble-fêtes en critiquant les conditions d’accueil. Des rabat-joie existent aussi parmi les Londoniens qui ont hâte que la page des Jeux olympiques soit tournée en raison de ses désagréments. Les automobilistes se plaignent surtout de la réservation d’une voie de l’autoroute pour le transport exclusif des athlètes. D’autres pensent qu’il est indécent d’allouer d’énormes sommes d’argent pour l’organisation des JO alors que des plans d’austérité sont imposés à la population.


S. L.-k.

 
DIlem
DILEM DU 30 OCTOBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Voir toute La rubrique

Dernières infos