Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Edito foot

En trois matchs, les Canaris ont perdu huit points sur des fautes d’arbitrage

Y a-t-il cabale contre la JSK ?

Mais c’est quoi toutes ces grosses et graves erreurs d’arbitrage qui se répètent curieusement, ces derniers temps, contre la JS Kabylie ? Faut-il rappeler que sur les trois derniers matchs disputés à Béchar,
le 1er octobre face à la JS Saoura (1-0), puis encore le 15 octobre à Tizi Ouzou pour le compte du derby kabyle contre le MO Béjaïa (1-1) et enfin, samedi soir, au stade Omar-Hamadi de Bologhine face au leader, l’USM Alger (2-1), les Canaris ont perdu la bagatelle de huit points sur neuf, tout cela par la faute de trois arbitres qui ont cumulé des bavures plutôt douteuses. C’est que Mohamed Bachir, l’arbitre du match JSS-JSK, et son juge de touche Abid, avaient complètement faussé le résultat du match en accordant un but aux Bécharis sur une position flagrante de hors-jeu de Zaïdi (51’), aisément prouvée par les images de la télévision nationale, et ce, après avoir refusé un but des plus valables à l’attaquant Boulaouidat (7’), soit un but litigieux qui a été étrangement “zappé” par la station régionale de l’ENTV à Béchar, avant que la rédaction centrale de la télévision nationale ne fasse preuve de professionnalisme pour récupérer les images de la rencontre et diffuser, une semaine après, la séquence portant sur le but tout à fait valable de Boulaouidat qui n’était pas en position de hors-jeu.
La semaine dernière, lors du derby kabyle JSK-MOB, ce fut au tour de l’arbitre international Abid-Charef de fausser carrément le résultat de la partie en fermant les yeux sur un penalty des plus limpides suite à un fauchage de Boulaouidat par le défenseur Lakhdari dans la surface de réparation, et ce, avant de valider le but d’égalisation béjaoui inscrit par Ferhat sur une position de hors-jeu.
Puis, il y eut encore une sorte de remake avant-hier, à Bologhine, où un autre arbitre international, en l’occurrence Redouane Necib, a accordé un penalty imaginaire contre le défenseur kabyle Koceila Berchiche qui avait taclé judicieusement Guessan et à défaut de sanctionner l’attaquant algérois pour jeu dangereux, l’homme en noir s’était empressé de désigner le point de penalty.
On jouait alors la 77’ et l’arbitre venait d’achever honteusement les Kabyles qui étaient déjà menés au score (1-0) mais qui avaient toute latitude de revenir au score en fin de match. Sur les plateaux de la télévision nationale, les anciens arbitres et actuels consultants Mohamed Youbi et Mohamed Zekrini ont reconnu, sans aucune ambiguïté, qu’il n’y avait pas du tout penalty sur cette action, mais cette nouvelle bourde émanant d’un arbitre aussi expérimenté, et de surcroît international, suscite beaucoup d’interrogations au sein du club kabyle et un peu partout en Kabylie où des milliers de supporters crient au scandale et à la magouille et vont même jusqu’à se demander s’il n’y a pas une cabale douteuse qui se trame, depuis quelque temps, contre la JS Kabylie.
Déjà que ça ne carbure pas tellement, depuis le début de la saison, au sein de la formation kabyle où les attaquants pointent toujours au bureau du chômage, puisque c’est encore un défenseur, en l’occurrence le capitaine Ali Rial qui a inscrit le seul but kabyle contre l’USMA (2-1), soit un maigre butin en huit matchs joués, mais voilà que la JSK semble être bien placée dans le collimateur des arbitres, car toute cette cascade de “coups de poignard” assénés dans le dos des joueurs kabyles sent plutôt le roussi, surtout que les Canaris gardent en mémoire le fameux but inscrit de la main, la saison dernière, par l’ex-attaquant algérois Nadji, comme par hasard au stade de Bologhine lors du match retour… USMA-JSK ! Étrange coïncidence, n’est-ce pas ?

M. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER