Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Editorial Mercredi, 20 Juin 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

BAC à lauréat !

Par : Djilali BENYOUB

Fruit de la réforme du système éducatif, le bac poursuit la chute de sa valeur — comme le spectacle d’une bourse de la faillite — avec au bout des épreuves censées sanctionner un cycle, et qui sont réduites à une espèce de test trimestriel. S’ajoute à ce tableau sombre, le niveau au-dessous du seuil “tolérable”.
Mais il peut y avoir de la lumière dans cette institution qui a réussi le pari de former des analphabètes avec “un degré zéro d’écriture et de culture”.
Pour la correction, le dispositif est aux normes, peut-on dire. Discrétion, confidentialité sont adoptées comme un mode d’emploi afin de donner un peu de crédit à un concours, naguère considéré comme une des clés de la réussite, malheureusement réduit à “un examen de rattrapage”.
Les copies changent de région, sont dispatchées sur plusieurs centres de correction de telle sorte que les copies d’un candidat ne peuvent être corrigées dans le même centre, les mêmes correcteurs.
Pour les délibérations, les enseignants ne sont pas impliqués. Un logiciel est spécialement conçu pour trancher entre les deux notes accordées par les correcteurs.
Pour cette année donc, quelques nouveautés. Des épreuves avancées, portant sur un programme de moins d’une année d’études, sans fuite de sujets et une rigueur particulière dans les corrections. Au moins ça !
Pour autant, le baccalauréat 2012, hormis le prévisible taux “démocratiquement socialiste” de réussite attendu, ne peut être considéré comme un modèle. Car, on peut, tout au moins, le mettre dans la case bilan de la réforme de l’éducation nationale. Pour boucler un cycle qui a vu le pays sacrifier des générations d’élèves dans un système qui importe des modèles éducatifs ailleurs depuis longtemps évacué.
Cela n’empêchera pas les parents d’attendre, le cœur battant la chamade, l’annonce des résultats. Cela se comprend. C’est le bac.


D. B.

 

Commentaires 

 
#3 barigou 20-06-2012 15:17
A mon époque, le taux de réussite au Bac oscillait entre 15% et 25% et personne ne trouvait à redire. Les sujets étaient d'un bon niveau et il fallait travailler dur pour réussir. Le Bac algérien offrait toutes les possibilités, y compris pour ceux qui ont choisi d'aller poursuivre leur études dans pratiquement toutes les universités du monde.
Aujourd'hui, le taux de réussite est perçu comme un indicateur de l'éficacité ou non d'une politique éducative, alors qu'il n'en est rien. Par conséquent, pour relever le taux de réussite, il faut impérativement proposer des sujets plus faciles, ce qui provoque une baisse constante du niveau des élèves.
 
 
#2 sami 20-06-2012 12:58
certe le niveau est bas , la réforme n'a pas fonctionné , donc l'os c le peuple le systéme et les enseignats , la transformation de notre société a dépassé la réforme , les enfants ne sont plus les memes , les classes et les établissement et leur dirigeants avec leur mentalité n'ont pas su marcher parallelement ,malgré tous on a des petits qui sont génie lors de la surveillance on a vu des gens ponctuelle, courbé sur les copies , sérieux , ils révent aveuglement de leur avenir , enfin il y a des innocents ,respectons les ils sont intelligents eux aussi ils vont réussir leur vie tot ou tard mais ne juger pas la totalité , la moyenne de 19sur vingt , c génial non , ,notre guerre de se corriger c bien mais loin de leur terrain de vie , si vous avez quelque chose avec le ministre réglez la loin d'eux ,
 
 
#1 masten 20-06-2012 11:52
merci djillali
 
DIlem
DILEM DU 30 OCTOBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Voir toute La rubrique

Dernières infos