Algérie: Le rythme d'inflation annuel s'est stabilisé en juillet à 1,5% soit le même taux d'évolution enregistré en juin dernier(ONS) Accidents de la circulation : 14 morts et 108 blessés dans 45 en une journée (Gendarmerie)Crash de l'avion ukrainien à Tamanrasset: début de l'opération d'identification des victimesLIBYE: 15 corps de migrants africains ont été découverts dimanche en mer près de Tripoli, à côté d'un canot pneumatique éventré, 09 jours après le naufrage d'une embarcation qui a coûté la vie à quelque 170 migrants clandestins Football/Match retard (2e journée) : ES Sétif - USM Bel-Abbès, le 6 septembre à 19h00 (LFP)Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Editorial Samedi, 07 Juillet 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Gloire

Par : Mounir B.

Et Caracalla mit sur les épaules du Président cette cape bariolée. Une sorte de manteau levantin sorti de l’imaginaire d’un chorégraphe libanais qui nous envoya un message désolant : ce 5 Juillet ne fut pas la fête du peuple mais bien une célébration à la gloire d’une seule personne.
Depuis des mois, on a cru que le Cinquantenaire allait être grandiose. Ceux qui s’inquiétaient du retard à l’allumage ont été convaincus que l’Algérie, et son État si prompt aux célébrations nationales, allait bien se ressaisir et nous offrir quelque chose de majestueux. D’intemporel. Un anniversaire qui allait marquer une rupture. Comme un nouveau départ d’une Algérie fière de son passé, tournée vers des lendemains qui chantent et qui peut regarder les autres en face, comme un fellaga regardait la mort avec le sourire.
Ce qui nous a été servi était indigeste. Le peuple a été convoqué à coups de milliards et de feux d’artifices chinois (il faut reconnaître que ce sont les meilleurs pour vous enfumer). Il a été prié de danser, de chanter, de klaxonner et de crier la joie d’une liberté retrouvée et qu’on veut consacrée. Depuis des mois, alors que la France assassinait notre mémoire une seconde fois en exhumant ses harkis et ses pieds-noirs, dans leur version d’une vision néocolonialiste du 5 Juillet 1962, les Algériens se préparaient à faire la démonstration de leur début de maturité. Car 50 ans, c’est tout de même jeune dans la biologie d’une nation.
Il n’en fut rien. Dans le zèle démonstratif des gardiens de la monarchie républicaine qu’on est devenu, le bilan de l’Algérie s’est confondu avec celui du président de la République. On semblait fêter la treizième année du recouvrement de la souveraineté présidentielle au lieu d’un Cinquantenaire ! Pourquoi ont-ils fait ça ? Pourquoi le Président s’est prêté à ce jeu ingrat visant à le glorifier au lieu de commémorer les chaînes brisées d’un peuple, quasi absent des festivités ? Pourquoi nous a-t-on infligé ce spectacle sorti du brainstorming de ceux qui voulaient défendre un bilan politique au lieu d’une identité retrouvée ?
Des questions qui vont s’évaporer comme la fumée d’un pétard. Le 5 Juillet est passé. Nous sommes indépendants n’en déplaise aux nostalgiques des deux bords. Nous sommes les martyrs réincarnés car leur sang a arrosé nos joies. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ne méritaient pas ça.

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 31 AOUT 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Mohamed Mebarki, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, au forum de “Liberté” du 04 août
Mohamed Mebarki, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, au forum de “Liberté” du 04 août
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos