Égypte: un général tué dans un attentat au Caire (police)Le bilan du naufrage d'un ferry en Corée du Sud s'élève à 150 morts (officiel)Venezuela: nouvelle rencontre entre gouvernement et opposition prévue jeudiLigue 1 de football : Un match à huis clos pour la JS Kabylie, Hannachi fait appelPour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Editorial Samedi, 10 Novembre 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Quel Mali après la crise ?

Par : Salim Tamani

La solution politique est toujours en vigueur, même si les préparatifs pour une intervention militaire se font en parallèle. Après la secrétaire d’État US, Hillary Clinton, et la Haute représentante de l’UE, Catherine Ashton, c’est au tour de l’ONU, à travers son envoyé spécial pour le Sahel, Romano Prodi, d’affirmer sa convergence de vue avec l’Algérie dans le cadre du règlement de la crise malienne. L’intervention militaire est ainsi considérée comme le dernier recours. Au-delà du camouflet subi par la diplomatie française qui a tenté de privilégier une approche exclusivement sécuritaire, le message de la communauté internationale est clair : les jihadistes n’ont pas le choix : se rendre ou mourir. Si le groupe Ansar Edine a rejeté le terrorisme et qu’il confirme sur le terrain sa disponibilité à respecter la souveraineté territoriale du Mali, le Mujao et Aqmi se retrouveront isolés et sans soutien au sein des populations maliennes. Mais cela suffira-t-il pour mener une guerre contre un mouvement qui a longtemps évolué dans des milieux hostiles et dont les agissements obéiraient non seulement à une logique idéologique, mais aussi d’intérêts ? La prudence prônée par l’Algérie dans la manière de régler la crise malienne et libérer le nord de ce pays occupé par des groupuscules terroristes s’explique en partie par la complexité du terrain et l’implication de plusieurs éléments externes dans ce dossier. Mais, en même temps, il ne faudrait pas perdre de vue que le règlement de la crise malienne est d’abord une affaire de Maliens, même si les répercussions du conflit atteignent l’ensemble des pays du Sahel et du Maghreb en termes d’éléments compromettant la stabilité de la région, surtout que la situation en Libye demeure très précaire.
Au demeurant, ce qui se passe aujourd’hui au Mali est la conséquence de plusieurs décennies de non-gestion de problèmes liés au déséquilibre du développement, voire d’abandon total de localités qui ont fini par tomber entre les mains de manipulateurs au service des puissances occidentales et orientales. Et la question qui se pose maintenant, ce n’est pas tant de savoir quand et comment le Mali retrouvera sa souveraineté perdue, mais comment faire en sorte que ce genre de précédent ne se reproduise plus.

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 23 AVRIL 2014
Galerie Agrandir

LE SCRUTIN EN IMAGES

CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Vote à Nedroma (Tlemcen)
Vote à Nedroma (Tlemcen)
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière

Élection Présidentielle

Voir toute La rubrique

Dernières infos