Scroll To Top

A la une / Elite-Club (ESGCI)/Réd-Num-"Liberté"

#LibertéVENDREDI

Étrange Ramadan

©D.R.

Ramadan, oh magnifique mois de ramadan, mois sacré ou il est dit que les portes du paradis s’ouvrent et ou celle de l’enfer se ferment, mois ou les familles se rassemblent dans la joie et la bonne humeur autour de tables remplies de plats cuisinés par amour, mois ou les musulmans pieux se privent des désirs de la vie pour exercer pleinement leur religion. 

 Oui le mois de Ramadan est un mois magique mais comme toute chose magique il ne manque pas de bizarreries, au fil des années ici en Algérie nous avons pris une façon qui est bien a nous de passer ce mois Ramadan si étrange. 

Commerce tout terrain  

Tout comme les gens, les commerçants changent leurs habitudes durant le Ramadan parfois même de façon radicale. En Algérie il n’est pas rare de voir un commerçant changer complètement de domaine. Un coiffeur par exemple peut changer de commerce et vendre des boissons et des pâtisseries pendant le mois. Certains tel des super-héros préfèrent sortir la nuit ainsi un laitier exerce son commerce le matin deviens Chouai le soir et même si la plupart de ces commerce manquent d’hygiène et d’encadrement cela n’empêche pas les gens d’affluer. Eh oui les super-héros sont aussi populaires chez les grands. 

Un commerce tout terrain et efficace qui a dit que l’Algérie avait du mal a diversifié son économie…  

Mois de privation ou de l’excès! 

La légende dit qu’un algérien doit dépenser le double de son salaire par mois. Au mois de Ramadan cette règle évolue en effet au lieu de dépenser le double il dépense le quadruple. Bien que l’augmentation  des prix ait son rôle a jouer dans cette évolution mais cela ne change pas le fait que les algériens en dépit d’un salaire limité consomment excessivement durant le Ramadan, les tables sont remplies a ras bord et pour la plus grande partie ne sont pas entièrement vidées et cela se voit dans les chiffre affolant sur le gaspillage (je vous conseille de lire l’article de ma collègue Tinhinane a ce sujet) et l’amour pour les sucreries se transforme en obsession durant le mois sacré même les diabétique ne résistent pas a l’appel du Kalb-louz et de la Zlabia.  

C’est à croire que plus n’est jamais assez, bizarre pour un mois ou les musulmans sont sensés se délaisser des différents désirs du monde terrestre. 

Fraternisation brutale 

Un Klaxon, un regard de travers, un bonjour non prononcé… et les choses deviennent hors de contrôle. Oui les algériens ne font de l’excès que dans la nourriture, les bagarres sont très courantes verbales pour la pluparts cela n’empêche pas certaines d’entre elles d’aller jusqu’aux mains donnent des rixes dignes de figurer dans le film Fight Club sans parler des règlements de comptes avec des armes qui souvent sont blanches.  

Alors que durant le Ramadan les gens devraient en théorie être pacifistes et fraternels la réalité est en effet tout autre chose chez nous. 

Musulman à pratique périodique 

 Ce n’est un secret pour personne, beaucoup de personnes ne deviennent des musulmans pratiquants  qu’à partir du début du mois de Ramadan, ne ratant rien que ce soit la prière de El Fajr ou les Tarawih et finissent par arrêter juste après l’Aid. 

Un mois c’est toujours mieux que rien.  

                                                             Yanis OUAAD 

Elite-Club (ESGCI)/ Rédaction Numérique de « Liberté » 

         

ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER