A la une / Elite-Club (ESGCI)/Réd-Num-"Liberté"

#LibertéVENDREDI

Le Ramadan s'annonce-t-il lourd pour certains?

©D.R.

Le Ramadan est pour les musulmans un « mois saint par excellence », synonyme de bonté, d’entraide, du partage et de la charité ; ce dernier est attendu avec allégresse et amour  pour le 27 Mai 2017 (source : calendrier du site AL-Kanz).

Plus que quelques jours, avant que le Ramadan entre en scène avec son casuel lot de bagage. Ce dernier est déjà prêt à être accueilli par ses fidèles. Néanmoins, il est aussi appréhendé par une certaine catégorie de personnes (les familles démunies, les travailleurs, les étudiants, les malades atteints par des maladies chroniques…) , car qui dit Ramadan dit stress incontrôlable, accidents, l’inflation précoce des prix qui touche de près  les familles de classe inférieur et de classe moyenne, sans oublier le phénomène du gaspillage qui connait un accroissement affolant durant les mois sacrés de Ramadan, et qui chaque année fait polémique surtout concernant le pain. Nous pouvons aussi ajouter un tout nouveau hic qui est la révision en ce mois sacré qui concerne les étudiants et candidats à un examen de fin de cycle scolaire. 

Le Ramadan est-il une ambiguïté pour les candidats ? 

Ces dernières années la période du Ramadan coïncide avec les examens de fin de cycle scolaire, tel que le BREVET, le BAC et les différents concours tel que le concours national d’accès aux grandes écoles qui sont prévus respectivement le 4 Juin, 11 Juin et le 19 juin; sans oublier les soutenances dont les dates demeurent inconnues. Cependant, comme on a pu le constater, durant la période des révisions, les candidats ont tendance à déserter leurs établissements respectifs. Cela se fait généralement à la seconde période du deuxième semestre pour les universitaires, ou trimestre pour les lycéens et collégiens, pour, soit recourir à des cours de soutien, soit rester réviser à la maison pour ne pas être pris par le temps sachant que réviser en ayant le ventre vide n’est pas gai. Comme nous le savons aussi, les nuits du Ramadan sont pleines de vie", Sahrat ".

A vrai dire les avis diffèrent sur la question posée précédemment où certains trouvent que rien ne va changer au cours de l’histoire tel que le souligne Mlle N.Sarra étudiante à la fac centrale, inscrite en tant que candidate libre ‘’ personnellement ça ne me dérange pas vraiment, si on s’est pris à temps avec nos révisions on a rien à craindre, il faut juste savoir s’organiser" or que certains disent autre chose, à l'instar de B .Ihçan, étudiant en 2ème année à l’ESGCI, "tout dépend de l’activité de la personne pendant le Ramadan, si la personne a l’habitude de dormir et de rien faire je pense que ça va le déranger contrairement à une personne qui a l’habitude de fournir des efforts on sait que ça va pas la déranger même si on sait que c’est un effort intellectuelle ,mais personnellement le concours ne me dérange aucunement du fait qu’il soit en plein Ramadan ou pas ‘’.

On peut aussi trouver des étudiants qui pensent et voient ça autrement comme R.Kheireddine, étudiant en 4ème année à l’ESC,  nous le dit ‘’je pense que c’est une bonne chose, nos jurys seront sous l’effet du jeûne, plus sérieusement je pense que les étudiants d’hors wilaya, comme moi par exemple je vais passer un Ramadan à la cité loin de ma famille et qui ne pourront pas venir à ma soutenance me dérange un  petit peu’’ . 

Cependant, on peut comprendre d’après ces différents avis que  le Ramadan en lui-même n’est pas tout a fait un poids à porter. C’est un état d’esprit à adopter puisqu’il faut seulement bien se préparer à l’avance, prendre ses précautions  et surtout savoir répartir et maximiser son temps tout en passant un peu de bon temps pour se décompresser, sans oublier que la persévérance , le courage et la patience sont les critères qu’un candidat doit avoir ! et aussi il ne faut pas avoir peur de l’échec car  « l’échec ne survient qu’à force de le redouter » (citation de Eugène Cloutier)         

                                                               Sarah MECHIKI 

                                                                          @MechikiSarah  

                                   Elite-Club (ESGCI)/ Rédaction Numérique de « Liberté » 

                                                    .