Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Économie / Entreprise et marchés

Économie

En Bref

Algérie : les IDE en net recul
De 1,5 milliard de dollars d’IDE entrants en 2014, l’Algérie est passée à -587 millions de dollars en 2015, ce qui traduit des désinvestissements massifs (-139 %). Durant le même exercice, le flux d’IDE sortants a progressé à 103 millions de dollars contre -18 millions de dollars. C’est ce qui ressort de l’édition de janvier 2016 du Global Investment Trends Monitor, un rapport périodique de la Cnuced. Selon les données de la nouvelle édition du WIR, les IDE vers l’Afrique ont atteint 54,1 milliards de dollars en 2015, soit un recul de -7,2 % par rapport aux résultats 2014.

Un salon dédié au recyclage industriel  
Revade est un salon dédié à la collecte, au tri, au transport, au traitement, à la valorisation et au recyclage des déchets industriels. La première édition dont il est ici question se tiendra  du 5 au 8 octobre prochain au Palais des expositions Safex, Alger. Elle constitue un important événement qui va réunir les professionnels du recyclage industriel. La manifestation sera organisée par la Caci, en collaboration avec l’Agence nationale des déchets (AND) et la Safex.

Égypte : BP approuve le plan d'investissement du champ gazier Atoll
Le major britannique BP a approuvé le plan d’investissement de la première phase de développement du vaste champ gazier Atoll, situé en mer d’Égypte, 15 mois après avoir annoncé sa découverte, rapporte Reuters. BP, qui a refusé de mentionner le montant de l’investissement, a déclaré que le champ démarrera sa production de gaz entre le premier et le second trimestre de 2018. Les réserves sont estimées à 1 500 milliards de pieds cubes de gaz, soit 42 milliards m3 de gaz, et 31 millions de barils de condensats. L’entreprise table déjà sur une production de 300 millions de pieds cubes par jour.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
Brahms le 19/04/2017 à 12h06

C'est le Maroc qui récupère tous les investissements. La raison est simple : Renault investit en Algérie et grâce aux bénéfices réalisés c'est le Maroc qui en profite. Avec Alstom c'est la même chose, investissement en Algérie dans les wagons et les tramways et grâce aux bénéfices réalisés, le Maroc récupère la plus - value de Alstom qui lui propose un TGV Marocain (train à grande vitesse). L'atout pétrole ou gaz ne sert guère les algériens puisque les IDE s'en vont ailleurs.

Commentaires
1 réactions