Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Économie / Entreprise et marchés

Revue Partenaires

La formation à l’honneur

Dans son numéro 21, Partenaires, une revue publiée par la Chambre de commerce et d’industrie algéro-française (CCIAF), élabore une compilation d’articles consacrés à “la formation en entreprise”. Ainsi, dans un entretien paru dans ce numéro, Rachid Moussaoui, directeur général de l’ANDPME (Agence nationale de développement des PME), explique que la modernisation des entreprises ne peut se réaliser qu’à travers la formation continue. C’est pourquoi, ajoute-t-il, la formation et l’assistance spécifique sont un des axes primordiaux de la stratégie de mise à niveau des PME, et dans l’accompagnement des entreprises de différents secteurs d’activités en termes de formations individualisées ou groupées. L’ANDPME a été expertisée durant deux années par l’EFQM (European Foundation for Quality Management), une fondation européenne pour la qualité et le management, ainsi que le souligne son directeur général. C’est, dit-il, une action qui a pour objectif l’amélioration du système de management organisationnel de l’agence. Et de poursuivre que “la formation du personnel de l’agence constitue un outil fondamental de notre stratégie”, et ce, pour “le développement des capacités et des compétences de nos ressources humaines”, expliquant que le plan de formation du personnel de l’ANDPME s’articule essentiellement autour du système de management de l’entreprise. Il rappelle que le personnel de l’ANDPME a bénéficié de pas moins de 110 formations, dont une trentaine effectuées à l’étranger et près de quatre-vingt-dix en Algérie dans des écoles de formation. La formation continue, Renault Algérie Production (RAP) en parle également dans cette édition. La formation initiale chez RAP se fait principalement en interne et dure trois mois. L’Alliance Renault-Nissan utilise ses processus internationaux en matière de formation. Brahim Benabdeslem, directeur de MDI, évoque aussi la problématique de la formation dans ce numéro. Il affirme qu’il est aujourd’hui admis par tous que le système d’apprentissage (éducation, formation professionnelle et enseignement supérieur) est considéré comme un des “avantages compétitifs” des nations. Et selon lui, tous les pays qui ont émergé ces dernières années se sont appuyés sur des systèmes d’apprentissage performants : la Corée du Sud est l’un des exemples les plus accomplis, mais également des pays comme l’Inde et Singapour. Par ailleurs et dans un éditorial signé Jean-Marie Pinel, président de la CCIAF, il est relevé que la dynamique de développement qui s’est entamée en Algérie ne peut faire l’impasse sur la mise en place d’un écosystème de formation mature et surtout étroitement lié aux besoins du marché. C’est, écrit Jean-Marie Pinel, là le principal défi de tous les pays, et l’Algérie n’est pas en reste. Une main-d’œuvre qualifiée et dont la formation est régulièrement mise à jour constitue, affirme-t-il, l’un des principaux éléments du “mix de développement” d’une Algérie émergente.
 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER