Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Économie / Entreprise et marchés

Chargé de la région Maghreb : Un directeur algérien chez le Suédois Tetra Pak

L’emballage en carton a un bel avenir en Algérie.

Chakib Kara est titulaire d’un diplôme d’ingénieur de l’École polytechnique fédérale de Lausanne, en Suisse. © D. R.

Né en Algérie et y ayant vécu jusqu’à l’âge de18 ans, Chakib Kara est détenteur d’un diplôme d’ingénieur de l’École polytechnique fédérale de Lausanne, Suisse. En terre helvétique, il a travaillé pendant neuf ans pour l’un des leaders mondiaux des arômes et parfums alimentaires, où il occupait le poste de directeur commercial pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord. Son parcours se poursuit et son CV s’enrichit ; il s’est vu confier le poste de directeur en charge de l’Afrique du Nord, dans une multinationale, leader dans l’industrie du tabac où il s’occupait des activités de marketing et de distribution. En 2008, il rejoint Tetra Pak International, leader mondial des solutions de traitement et de conditionnement de produits alimentaires liquides, en tant que directeur business développement et technique pour le Maghreb. Il a été ensuite désigné directeur général de la filiale Tetra Pak au Moyen-Orient,  jusqu’en juin 2013. En juillet  2014, il reprend du service au Maghreb, Chakib Kara devient directeur général de Tetra Pak Maghreb, un poste occupé pour la première fois par un Algérien. Chakib Kara parle des ambitions de Tetra Pak, de son développement et du produit algérien.
Il remonte le temps, pour évoquer le parcours d’une multinationale aux objectifs multiples. Le groupe Tetra Pak a été créé en 1952 en Suède par Ruben Rausing. La multinationale n’a depuis cessé de se développer. En 2014, elle  a réalisé onze milliards d’euros de chiffre d’affaires. Le premier emballage algérien  estampillé Tetra Pak a été lancé, lui, dans les années soixante-dix. Le développement du secteur de l’emballage, et plus particulièrement le conditionnement alimentaire est, selon Chakib Kara, tributaire du développement du secteur agroalimentaire, estimant que le marché agroalimentaire algérien est dynamique, avec plusieurs innovations dans ses différents segments. Et de rappeler que le secteur agricole algérien a réalisé une croissance annuelle de 11% de 2009 à 2014. Et que  des réformes et des incitations ont été mises en place et continuent de l’être.
Cela, a-t-il relevé, a permis d’attirer les investissements étrangers et a amélioré le climat des affaires. Et d’ajouter que nous pouvons être fiers de notre tissu industriel qui, grâce à de brillants entrepreneurs, continue à se développer. La preuve, la présence des jus algériens dans plusieurs pays du Maghreb et d’Afrique subsaharienne. Le directeur général de Tetra Pak affirme également que l’industrie locale se professionnalise, avec une attention particulière à la qualité et à l’innovation. À Tetra Pak, poursuit-il, nous nous mobilisons pour suivre justement cette tendance et développons des emballages en carton de plus en plus innovants, qui répondent aux besoins des industriels et aux nouvelles habitudes des consommateurs. Et selon lui, le marché algérien recèle de grandes opportunités de croissance dans différentes filières. Notre ambition, dit-il, est de continuer à accompagner les industriels actifs dans le secteur agroalimentaire en leur offrant les meilleures solutions, couvrant aussi bien le traitement alimentaire que le conditionnement. Et de souligner : “Nous envisageons ainsi de consolider, pour les années à venir, notre croissance dans les secteurs clés du groupe, à savoir les produits laitiers et les jus. Mais aussi de nous développer dans d’autres secteurs, tels que la crème fraîche, le fromage, la sauce tomate ou encore l’huile d’olive”.
Tetra Pak, indique-t-il, est dans une démarche d’innovation, qu’il s’agisse de procédés de traitement alimentaire ou d’emballages. Au niveau mondial, rappelle-t-il, nous lançons régulièrement de nouveaux produits qui peuvent aussi être déployés en Algérie.
Le groupe Tetra Pak est mobilisé pour accompagner les différents industriels qui souhaitent développer des projets dans ce sens. Son directeur général estime que l’emballage en carton a un bel avenir en Algérie. Il affirme accompagner ses clients dans la mise en œuvre de leurs projets et continuer à soutenir le développement de la filière agroalimentaire nationale.


Y. S.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER