Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Économie / Entreprise et marchés

Dreams :

l’entreprise rêvée ?

Le but ultime pour toute entreprise devrait être d’offrir à ses employés un environnement de travail qui leur permet d’être le plus productif. Loin d’être une utopie, des démarches concrètes permettent de viser ce difficile objectif.

Depuis le début de cette année, une vingtaine de papiers de “Parlons Management !” vous ont proposé des réflexions sur différentes facettes du management liées au changement. Comme 2015 s’achève, il a paru opportun d’en tenter une synthèse qui pourrait aider à aborder la nouvelle année avec des résolutions concrètes pour initier le changement dans votre environnement professionnel.
C’est là une tentative hasardeuse, tant il est vrai que le changement a de multiples dimensions et ne peut se résoudre à l’addition de quelques mesures simples.
Toutefois, le hasard a voulu que l’auteur de ces lignes tombe sur un ouvrage remarquable qui a paru au mois de novembre dernier sous le titre Why should anyone work here ? Dans ce livre, Rob Goffee et Gareth Jones, professeurs en management, respectivement au London Business School et à l’IE Business School de Madrid, ont réussi à dessiner un cadre qui synthétise de manière très concrète les directions dans lesquelles les managers devraient s’engager pour ancrer solidement le changement dans leur organisation (1).
En partant du principe que le but du véritable changement consiste à mettre en place un environnement de travail motivant pour les collaborateurs de l’entreprise, les auteurs nous proposent, sous l’acronyme “Dreams”, six directions clés pour guider nos actions de changement.
En anglais, les différentes lettres signifient : D pour “difference”, R pour “radical honesty”, E pour “extra-value”, A pour “authenticity”, M pour “meaning” et S pour “simple”. Par différence, il faut comprendre la nécessité de permettre aux employés d’exprimer leur différence et donc de pouvoir déployer au maximum leur aptitudes uniques ; par honnêteté radicale, on entend l’exigence de transparence dans l’entreprise consistant à utiliser un langage de vérité avec les employés ; par authenticité, on vise l’adhésion du management aux valeurs de la culture de l’organisation exigeant des managers de faire ce qu’ils disent et d’être exemplaires dans leur comportement ; par extra value, il s’agit d’offrir aux employés la possibilité de s’épanouir en développant au mieux leurs compétences pour augmenter leur efficacité ; par “meaning” il s’agit de donner du sens à ce qu’on demande à ses collaborateurs pour qu’ils croient fortement aux tâches qu’on leur assigne et s’y investissent pleinement ; enfin, simple renvoie à la nécessité d’établir des règles de fonctionnement peu nombreuses et simples qui donnent une autonomie d’action la plus large possible aux collaborateurs.
On l’aura compris, à travers DREAMS les deux auteurs reconnaissent que la clé de la motivation ne se résume pas seulement à offrir un salaire décent. Aujourd’hui les employés attendent une sorte de “renégociation” de leur relation à l’entreprise qui puisse leur offrir plus de possibilités d’expression de leurs talents, plus de transparence et plus de responsabilités.
En clair, ils veulent que l’entreprise les considère non pas comme des personnes mineures chargées seulement d’exécuter des ordres mais comme des adultes dans le sens plein du terme ! Et c’est là le vrai changement sans lequel les autres domaines de progrès organisationnels et techniques resteront forcément limités dans leur impact sur l’efficacité opérationnelle.
On retrouve aisément dans DREAMS la plupart des ingrédients que les papiers de “Parlons Management ! ont esquissés tout au long de l’année 2015.
En particulier, la nécessité de faire évoluer le style de management vers une plus grande focalisation sur les hommes y apparaît de façon nette. On a donc là cette synthèse que nous recherchions pour ce dernier papier de l’année.
Comme il est très récent, l’ouvrage Why should anyone work here ? n’est malheureusement pas encore traduit en français.
Pour ceux qui maîtrisent l’anglais, je vous recommande vivement de l’acquérir ; et comme la période s’y prête, de vous le faire offrir comme cadeau de fin d’année (2) ! Enfin, à tous ceux que la rubrique “Parlons Management ! aura apporté une lecture rafraîchissante et utile, je vous souhaite une année 2016 riche de succès dans vos tentatives de changement. Et je vous dis à janvier prochain pour poursuivre ensemble la réflexion sur la rénovation de l’entreprise algérienne.


1 - Why Should Anyone Work Here ? : What It Takes to Create an Authentic Organization by Rob Goffee and Gareth Jones. Harvard Business Review Press. November 3, 2015

2 - Une synthèse animée de DREAMS est disponible sur le lien : https://www.london.edu/faculty-and-research/lbsr/why-should-anyone-work-here ?


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER