Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Économie / Entreprise et marchés

GS1 Algeria

Un outil pour éradiquer l’informel

Halim Rechem, directeur général GS1 Algérie. ©D. R.

GS1 Algeria est une association non gouvernementale qui détient l’exclusivité de la gestion du  développement du standard de codification en Algérie, avec pour principal objectif la généralisation de son utilisation dans les transactions commerciales entre les opérateurs économiques algériens et les opérateurs étrangers. Le nom GS1 signifie, faut-il le préciser, One Global System ou One Global Solution ou One Global Standard. Il s’agit d’une organisation à but non lucratif, leader mondial en termes de développement et de réalisation de standards dans le monde entier en vue d’optimiser la logistique et la chaîne d’approvisionnement. Les solutions d’identification GS1 sont devenues les fondations du commerce mondial. Plus de 112 associations nationales sont rattachées à GS1, dont GS1 Algérie qui a été créée en 1994, à l’initiative du ministère de l’Économie de l’époque.                                                                                                                                                        En 20 ans d’existence sur le marché national, l’association GS1 Algérie n’a enregistré que 5200 entreprises sur un total de 1,8 million d’entreprises enregistrées en Algérie qui disposent d’un code-barres. C’est insignifiant vu la taille du marché entrepreneurial. En effet, de nombreuses PME enregistrées au CNRC (Centre national du registre du commerce) continuent à vendre leurs productions avec les anciennes méthodes, ou s’adonnent à la contrefaçon, ou ignorent sciemment l’existence de ce code. L’absence de codification se traduit par l’absence de traçabilité des produits sur le marché et la gangrène de l’informel. Depuis sa création, GS1 Algérie a été très active. GS1 a été, d’ailleurs, primée pour ses efforts en 2015 en remportant le premier prix du meilleur stand à Bruxelles.                                        
Par ailleurs, pour rendre plus efficaces les flux de marchandises et d'informations entre les entreprises, GS1 Algérie a lancé un e-catalogue Maghreb. Cet outil est destiné aux adhérents qui possèdent déjà un code-barres. L’e-catalogue Mantooj possède plusieurs avantages, en plus de ceux de la synchronisation des données, comme l’optimisation des processus des transports, de stockage, il permet d’accélérer les procédures des commande, de livraison de retour et de facturation. L’e-catalogue Mantooj vise, entre autres, à encourager l’émergence du e-commerce en Algérie et profiter des nouvelles technologies pour développer l’économie nationale et éradiquer les pratiques commerciales illégales à travers l’application des standards et normes internationales en vigueur pour pouvoir éradiquer le phénomène de l’informel en Algérie. Grâce à ce catalogue, les investisseurs maghrébins peuvent se renseigner sur l’activité des entreprises partenaires et consulter leurs fiches produits qui seront élaborées par GS1. Cette fiche produit comportera plusieurs attributs relatifs au produit comme le code du produit (GTIN), l’identification des acteurs (lieu de commande et de livraison), la classification (GPC) ainsi que d’autres informations liées à la durée de vie, les délais ainsi que les caractéristiques techniques.

Outre l’attribution des codes-barres, GS1 Algérie accorde d’autres formules d’identification automatique pour les entreprises. GS1 Algérie organise également des cycles de formation et des séminaires, les standards internationaux en termes de code-barres, leur fonctionnement et les différents types de codes existants.

S. S.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER