Foot / Entretien foot

Arbitrage

Raouraoua a promis de sévir !

Une rencontre de travail, présidée par le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, en présence du président de la LFP, Mahfoud Kerbadj, et Hamid Haddadj, président de la commission de discipline, s’est tenue, hier, à l’hôtel Marriott de Constantine, regroupant les clubs des Ligues 1 et  2 de la région Est du pays. Durant ce conclave qui aura duré près de quatre heures, le patron de la FAF a tenté de sensibiliser les présents sur la violence dans les stades en les exhortant à faire preuve d’ingéniosité pour empêcher les pyromanes d’y sévir. Il est revenu par la suite sur les amendements apportés aux règlements généraux qui régissent le fonctionnement du football professionnel, qui seront adoptés dès la fin de cet exercice pour être appliqués dès la prochaine saison.
Le règlement intérieur unifié a fait, lui aussi, l’objet d’une discussion entre le président de la FAF et certains présidents. Ce règlement intérieur, faut-il le souligner, sera joint au contrat du joueur lors de son dépôt à la LFP. Le nombre de licences a été revu à la baisse, passant de 25 à 22, tant pour les séniors que pour l’équipe des U-21. Mohamed Raouraoua a expliqué les raisons ayant conduit à cette mesure qui a été approuvée par tout le monde.
Par la suite, d’autres sujets, tels que la lutte contre le dopage, la régularisation des impôts et de la Cnas, la demande de licence unifiée et la situation de l’arbitrage, ont été débattus, d’où l’intervention de certains présidents qui ont saisi cette opportunité pour transmettre leurs doléances au président de la FAF. Le président de l’USC, Abdelmadjid Yahi, a, comme d’habitude, interpellé Raouraoua sur le cas de l’arbitre Bekouassa qui a sifflé un penalty en faveur de son équipe face à l’OM avant de l’annuler. Hamar a, lui aussi, évoqué le cas de cet arbitre qui, selon lui, est derrière l’élimination de son équipe face à l’USMBA. Devant cette cascade de remarques, le président de la FAF a promis de faire le nécessaire.
À la sortie de cette réunion, il a pris attache avec le président de l’ESS qui nous a révélé : “C’est une réunion importante dans la mesure où elle nous a permis, en tant que clubs de l’Est, de présenter nos doléances au président de la FAF et de l’écouter en même temps. J’avoue que ce conclave a été très intéressant et a permis à tout un chacun d’exposer ses problèmes dans un climat très détendu et serein.” Notons, par ailleurs, que le mercredi 23 mars aura lieu, au siège de la FAF, une autre réunion qui regroupera les clubs du centre du pays.


R. A.