Scroll To Top
FLASH
  • Éliminatoires de la CHAN 2018: L'Algérie éliminée après son nul au match retour face à la Libye (1-1)
  • Au match aller, les Verts avaient été battus à Constantine par deux buts à un.
  • Le but algérien inscrit au match retour (disputé à Sfax, tunisie) a été l'oeuvre de Bendebka à la 20'. Les libyens ont égalisé par El Lafi (45'+2)

A la une / Entretien

La vie mystique version euro-asiatique

Dr. Hans Ucko: "notre organisation japonaise peut bénéficier de ce que fait cheikh Bentounes" (Vidéo)

Capture d'écran

La Rédaction Numérique de "Liberté" a rencontré le Dr. Hans Ucko en marge du festival de la journée mondiale du vivre-ensemble en ALgérie" (24, 25 et 26 novembre 2015) auquel le suédois d'origine, théologien et philosophe, a participé...

Liberté : Si vous devriez vous présenter, que diriez-vous ?
Dr. Hans Ucko : Je suis Hans Ucko, d’origine suédoise et allemande au même temps. Je suis théologien et maintenant en retraite après avoir travaillé presque toute ma vie dans le dialogue inter-religieux et interculturel. Les vingt cinq  dernières années je les ai passé à Genève au Conseil œcuménique des Églises. Maintenant je suis  en retraite mais je continue à exercer comme conseiller, engagé dans divers projet inter-religieux.
 

Nous sommes à Mostaganem, le 25 novembre 2015. Comment vous vous êtes retrouvés ici ?
Je suis lié à une organisation japonaise d’aspiration  bouddhiste, qui s’appelle  «Arigatou», c’est  à dire « merci ».  Elle a pour but d’essayer de créer des réseaux entre des gens de différentes  religions, et même ceux qui n’en ont pas, concernant la déclaration des droits de l’enfant. Donc ça concerne divers domaines d'éducation, tel que la pauvreté chez les enfants, ou encore la violence contre les enfants. Et c’est dans ce contexte que j’ai rencontré,  il y a quelques années de cela, Cheikh Bentounes. Auparavant quelques amis m’ont beaucoup parlé de lui avec grand enthousiasme  et je l’ai rencontré dans un forum ou nous avons discuté d’éducation, du vivre ensemble et des droits de l’enfant et j’ai compris qu'ici ils travaillent pour un projet qui engage les différentes cultures, religions et confessions. Je pense que notre organisation japonaise peut bénéficier de ce qu’il fait et donc je suis invité pour cette session ici.
C’est votre premier séjour en Algérie ?
C’est la première fois donc je ne veux pas faire des grandes déclarations sur ce qu’est l’Algérie. Mais même si j’ai beaucoup voyagé et que j’ai participé à plusieurs rencontres,  je peux  dire vraiment, avec une grande sincérité et un grand enthousiasme,  que cette rencontre à Mostaganem m’a conduit dans une place où il y a une certaine spiritualité qui se mêle avec le projet de notre action.
Et qu’en est-il de la spiritualité dans les travaux auxquels vous avez participé ici à Mostaganem ?
Je suis très sensible à ce que la spiritualité, ou les spiritualités, soient présentes et se rencontrent. En fait, l’organisation japonaise a aussi un programme qui s’appelle « Le jour de prière et action pour l’enfant », donc il y a des rapports que je trouvais très sympathiques. Pour conclure, je dois dire que cette brève rencontre, et cette brève participation, à l’occasion de ce festival, m’a permis de faire beaucoup de connaissances. J’ai rencontré beaucoup de gens et je crois qu’il y a des liens très particuliers dans ce que fait le Cheikh Bentounes. Il y a une certaine connaissance de la quête de soi-même pour quelque chose qui soit plus grand que les déclarations et les grandes manifestations. Il y a une sorte de quête pour une certaine religion. On dit dieu, d’autres disent le divin ou l’absolu, peu importe. Ca m’a beaucoup touché et je vais me souvenir, avec grand plaisir, de ces jours passés à Mostaganem. 

Entretien réalisé par Salim KOUDIL

@SalimKoudil

ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER