Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Entretien

Interview-portrait

Manel L, lycéenne: «Je donne raison aux enseignants grévistes»

©D.R.

En ce mois de février, plusieurs enseignants sont en grève, privant les élèves des cours. Manel L. en est une des « victimes ». Lycéenne, en 2ème année scientifique, au lycée Zoubida Ould Kablia à Draria, elle a tenu à répondre, en toute franchise, aux questions de Liberte-algerie.com sur cette mobilisation des enseignants.

 

Connaissez-vous les raisons de la grève ? Et donnez-vous raison à ces enseignants grévistes ?

La ministre menace les professeurs d'expulsion en cas de non-achèvement du programme, et les enseignants sont contraints d’assurer 24 heures de travail par semaine, elle veut les sous-estimer. J’ai entendu dire aussi qu’ils n’auront plus le droit à la promotion. Je leur donne raison oui, car je vois bien qu’ils ont du mal à exercer leur travail, qui demande beaucoup de patience et de moyens.

Combien d’enseignants de votre lycée font la grève ?

Je ne sais pas exactement combien, mais mon professeur d'histoire géographie est parmi les grèvistes. D’ailleurs, je ne sais pas comment elle va faire pour nous rattraper les leçons que nous avons raté.

Les élèves de votre classe se présentent-ils aux cours ?

Oui, ils assistent, et ceux qui ont cours chez des enseignants qui font grève restent en permanence.

Un mot sur le niveau scolaire...

Il s’est détérioré, les élèves sont contraints de faire des cours particuliers, car si on ne le fait pas on n’arrivera jamais à avoir de bonnes notes, et comprendre nos cours.

Donc, vous faites des cours de soutien !

Non, mais je crois que je suis la seule de la classe à ne pas faire de cours de soutien.

Quels sont, selon vous, les points faibles du système éducatif algérien ?

Je crois qu’il y a beaucoup de matières qui ne sont pas nécessaires, en plus le programme est vraiment chargé. Nous n’avons pas le temps de faire des activités extra-scolaires, ni même le temps de réviser nos cours et faire nos devoirs.

Lire: Yacine.D, enseignant-gréviste : «On nous traite comme des babysitteurs»

Entretien réalisé par Imène AMOKRANE

@ImeneAmokrane

Publié dans : algerie,grève,Education,Lycée

ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER