Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Entretiens Samedi, 02 Juin 2012 14:39 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

« pour un échange culturel entre l’Algérie et la Belgique »

Par : Arezki Mokrane

Mokhtaria Ben Nourine, quels sont les objectifs de votre association et quelles sont les activités que vous venez de déployer dans la capitale belge?

Effectivement,  K-Alem Eu-DZ est une toute jeune association que j’ai crée dans un seul but qui est celui de l’échange culturel entre la Belgique et l’Algérie, bien que l’association soit à la base un centre de communication permettant d’informer et de communiquer différentes actualités aussi bien de la Belgique vers l’Algérie que vice versa, mais aussi de faire part des projets entamés en Algérie.

Quant aux activités, il n’est un secret pour personne que nous sommes à quelques jours du grand événement dans l’histoire de l’Algérie : le cinquantenaire de l’Indépendance. À cette occasion,  nous avons lancé en partenariat avec l’association Nationale pour la promotion et la protection de la Femme en Algérie, présidée par Mme Dridi Nadia, l’Année de l’Algérie en Belgique ! Et c’est dans ce cadre  que s’inscrivent toutes nos activités durant toute l’année 2012. Nous avions commencé par célébrer le 1 er Novembre 2011 à l’endroit le plus prestigieux de la Ville de Bruxelles, qui n’est autre que l’Hôtel de ville, puis la projection du Film Ben Boulaid, précédée par une présentation de l’histoire de l’Algérie antique et contemporaine par l’archéologue algérien Mahfoud Ferroukhi venu de Montpellier, le 15 décembre 2011. Nous avions ensuite, organisé à l’occasion de la journée internationale de la Femme une activité dédiée au rôle de la Femme Algérienne pendant la guerre d’Algérie et son parcours depuis l’indépendance présentés par Mme Bekadour Zoulikha et Mme Nouria Hafsi. Dans notre programme de l’année, la Journée du Savoir qui se tient chaque année, en Algérie, le 16 avril n’a pu se tenir que le 26 mai 2012, faute de salle disponible,   mais aussi les quelques événements survenus tels que le décès du premier président de l’Algérie Indépendante Mr Ahmed Ben Bella et dernièrement le départ de la Diva et la princesse du chant oriental Warda El Djazairia. L’événement du 26 mai intitulé une Journée avec l’Algérie était le plus riche et le plus chargé, car il se tenait tout au long d’une journée au Théâtre Le Public, en plus d’ateliers de réflexions le lendemain à la Maison de l’Algérie. Le programme de la première journée comportait trois volets : Education « quel partenariat avec le Sud », Histoire « quel héritage pour les jeunes », et Culture « Mots et Traditions ». Cet événement a connu la participation de figures emblématiques et importantes dans l’éducation en Belgique, tels Monsieur El Hamouti Mohamed, Mme Claire Kagan et Monsieur Jaques Benthuys. Du côté algérien, nous avions reçu Mme Zerhouni Fatima et Mme Ghrib Nouria.

Pour le volet Histoire, nous avons été honorés par la venue et l’intervention de la grande Moudjahida, et présidente des anciennes combattantes, Mme Ouzeguane Fatima qui a lutté pendant la guerre d’Algérie et qui continue à lutter contre l’injustice et le code de la famille jusqu’à nos jours malgré son âge avancé.

Pour le volet Culture nous avons été enchantés de suivre et d’écouter « Cheikh El Mahroussa » qui nous a conté les traditions et le vivre de la Kasbah D’Alger après la projection de son documentaire « El Mahroussa- La Bien gardée » La journée a bien sûr été finalisée par un défilé de vêtements traditionnels dont « Hayek Mramma » qui perd,  malheureusement, sa place dans la société algérienne, pour un vêtement venu du Moyen Orient ! Le but est bien sûr de montrer au public belge que nous avons une culture riche, que nous existons et que notre histoire plusieurs fois millénaire n’a rien à envier aux autres. Il est temps de la découvrir, de l’apprécier et de saluer le retour de l’Algérie !


Ces manifestations sont mises sur pied dans le cadre du 50ème anniversaire de l'Indépendance mais il y a peu de synchronisation dans le calendrier de ces activités. Ainsi, samedi, vous avez mis sur pied une projection de film, un défilé de mode et un colloque sur l'enseignement alors que d'autres activités avaient lieu le même jour à Bruxelles. Vous le déplorez ? Que faire pour y remédier ultérieurement?

J’étais toute aussi scandalisée et surprise comme beaucoup de compatriotes et autres par la tenue d’autres événements le même jour par des associations, soit disant, Belgo Algérienne annoncés tardivement. Ces dernières n’ont pas pris en compte,  ni en considération , la présence de personnalités historiques et de toute une délégation composée d’anciennes combattantes, de femmes de l’enseignement, des artistes et des jeunes venus spécialement d’Algérie pour faire vivre une journée exceptionnelle à la communauté et à tous les citoyens Belges. Bien sûr que je déplore ce genre de pratiques qui ne font que ternir notre image et décourager la communauté à se mobiliser…

 

…Mais vous ne répondez pas à la question de savoir comment remédier à une telle situation ?

J'espère que les associations, apprendront dans le futur, à plus se respecter et collaborer ensemble pour une meilleure coordination permettant à la communauté et aux citoyens Belges de mieux savourer et découvrir tout ce qui se fait en l’honneur de l’Algérie. Sachant que le calendrier de tous les événements se trouvent entre les mains de nos représentants diplomatiques!!!"

 

Qu’avez-vous également programmé au cours de cette année?...

Nous avons, et toujours en partenariat ave Mme Dridi Nadia, un programme riche pour toute cette année, des conférences, des colloques, des projections et des soirées. En parlant des soirées, nous avons un programme qui ferait certainement plaisir à notre communauté pendant le mois de Ramadhan. Il est vrai que tout cela est très coûteux puisque nous n’avons aucun subside, mais nous essayons avec le peu que nous avons, de  faire parler de notre pays et permettre aux deux sociétés de se rencontrer, de s’échanger des idées, de se parler et de se découvrir. Notre plus grand bonheur était de voir et de sentir la joie chez nos jeunes venus d’Algérie, qui, pour la plupart, faisaient un voyage pour la première fois en Belgique. Je tiens à remercier ma partenaire Mme Dridi Nadia qui a fait un travail extraordinaire et qui a pu assurer une grande partie du financement de nos activités communes. Encore un Femme qui se bat pour la place de l’Algérie, pour la culture, pour les Femmes et la Jeunesse. Nous espérons bénéficier d’un appui et d’un soutien de toute personne amoureuse de ce pays L’ALGERIE.

Un tout grand Merci à Madame et Monsieur le Consul Général d’Algérie à Bruxelles, d’avoir organisé un après midi et toute une soirée dans sa résidence, à l’honneur de tous nos invités sans aucune distinction d’âge, de niveau social ou de statut. Et c’est cette Algérie que nous recherchons… Celle de tous et pour tous !

A.M

 

Ce contenu a été verrouillé. Vous ne pouvez plus poster de commentaire.

DIlem
DILEM DU 21 AOUT 2014
Galerie Agrandir
Bannière
CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Mohamed Mebarki, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, au forum de “Liberté” du 04 août
Mohamed Mebarki, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, au forum de “Liberté” du 04 août
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos