Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Environnement

Sauver l’accord de Paris pour le climat

Appel pour une économie européenne zéro carbone

 Shift Project, un think tank qui travaille sur l’économie post-carbone depuis 7 ans a lancé un appel signé par 2 000 dirigeants d’entreprise et de personnalités académiques pour décarboner l’économie européenne. Ce manifeste s’adresse en premier lieu aux dirigeants politiques du vieux continent. Dans ce cadre ils appellent les candidats à l’élection présidentielle française à prendre l’engagement de respecter l’Accord de Paris obtenu lors de la CoP21 en décembre 2015. Selon l’Agence française de presse (AFP) qui rapporte l’information de grandes entreprises sont signataires de ce document comme Vinci, EDF, SNCF, BPI, HSBC France, la Caisse des Dépôts… Selon Jean-Marc Jancovici directeur du think tank, “pour l’instant, nous sommes loin d’atteindre les objectifs fixés par l’Accord de Paris. Les mandats politiques qui vont commencer cette année – en France, mais aussi en Allemagne ou aux Pays-Bas – seront décisifs pour atteindre les objectifs de limitation de la hausse des températures à 2°C. Car si nous nous y prenons aujourd’hui, c’est 5% de réduction d’émissions de gaz à effet de serre par an qu’il faut atteindre. Dans 10 ans, ce sera 10% !”, ajoute-t-il. Le transport, le bâtiment, l’agriculture et  l’énergie sont “des secteurs concrets qui structurent largement l’emploi et les flux économiques” et “qui présentent les plus vastes potentiels de réduction des émissions de gaz à effet de serre”. La fermeture de toutes les centrales à charbon, la généralisation de la voiture consommant moins de 2 l/100km, le développement de la séquestration de carbone par les forêts européennes sont parmi les mesures à prendre mais elles ne sont pas suffisantes.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER