Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Environnement

Journée mondiale du recyclage

Cacophonie dans les chiffres officiels

 Le 15 novembre, Journée mondiale du recyclage, a été instituée en 1994 aux Etats-Unis.  Son objectif principal était, en ce temps-là, de promouvoir la consommation de produits fabriqués à partir de matériaux recyclés. Aujourd’hui l’enjeu du recyclage va plus loin. Il est de nature écologique dans la mesure où, en l’absence de  réutilisation et de recyclage, l’extraction de nouvelles matières premières entraîne, l’épuisement des ressources naturelles, un usage important d’énergie et des rejets nocifs à l’environnement et au climat.
Chez nous, selon les chiffres de l’Agence nationale des déchets (AND) livrés par sa chargée à la communication, Kahina Benhaddadi, “10% des 11 millions de tonnes de déchets ménagers et assimilés (DMA) [générées annuellement] sont recyclés en Algérie”. Rappelons que l’ancienne ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement, Dalila Boudjemaâ, avait  affirmé  le 30 avril  2015, lors d’une visite dans la wilaya de Laghouat, que le dispositif conçu par son département prévoyait “un taux de recyclage de 24% des déchets ménagers sera atteint à l’horizon 2016 à l’échelle nationale”. Elle avait indiquait sur les ondes de la radio locale que “le taux de recyclage des déchets, qui ne dépassait pas les 5% au cours des dernières années, a été porté à 17% à fin 2014, pour atteindre les 24% à l’horizon 2016, et s’établir ensuite à plus de 40%” ! Il y a assurément quelque chose qui ne va pas.
Il faut savoir que globalement, l’Europe recycle moins de 40% (35% en 2010 et 23% enregistré en 2001). De nombreux pays du continent auront du mal à atteindre l’objectif de l’Union européenne de recycler 50% des déchets ménagers et assimilés d’ici 2020. C’est la conclusion d’un rapport de l’Agence européenne pour l’environnement (AEE) consacré à la gestion des déchets municipaux solides dans les 27 États membres de l’UE, la Croatie, l’Islande, La Norvège, la Suisse et la Turquie.  L’Autriche affiche le taux de recyclage le plus élevé (63%), l’Allemagne (62%), la Belgique (58%), les Pays-Bas et de la Suisse (51 %). La France et  l’Angleterre peinent à dépasser les 40%.


R. S.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER