Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Environnement

Remise en cause de la politique climatique US

Donald Trump aux prises avec les réalités

Après le Conseil des entreprises pour l'énergie durable et une coalition de sociétés et d'associations professionnelles des secteurs de l'efficacité énergétique, du gaz naturel et des énergies renouvelables (BCSE) qui ont saisi, par lettre datée du 12 avril dernier, le secrétaire d’État à la diplomatie, Rex Tillerson, pour lui demander de ne pas sortir des engagements signés lors de la CoP21 (page environnement de Liberté du 27 avril 2017), c’est au tour de la rue de contester les orientations du nouveau président américain : plus de 100 000 personnes ont défilé samedi 29 avril à Washington afin de protester contre la politique environnementale du président. En effet pendant la traditionnelle “période de grâce” qui suit l’élection, le président Donald Trump a signé pas moins de huit décrets concernent l’environnement en seulement cent jours pour annuler les mesures prises par Barack Obama pour lutter contre le changement climatique. La majorité de ces décrets sont conformes aux promesses du candidat républicain lors de la campagne électorale. En résumé, la nouvelle politique de Donald Trump signifie que l’administration US ne sera plus regardante sur le respect des réglementations environnementales et il est demandé à tous les États fédéraux de mettre le cap sur les énergies fossiles. Leonardo DiCaprio, acteur de renommée mondiale, a pris part au défilé au milieu d'un groupe d'Amérindiens avec une pancarte “Le changement climatique est réel”. La majorité des manifestants scandaient “Trump revient sur les lois adoptées, ne relancez pas le pétrole et le charbon alors qu'ils sont sur le déclin, …”. L’exacerbation de la société civile américaine est la signature d’un nouveau décret qui concerne les forages en mer. Il ouvre la voie à l’exploitation des ressources de l’Arctique, interdite sous Barak Obama. “Notre pays a la chance d’avoir des ressources naturelles incroyables, parmi lesquelles des réserves abondantes de gaz et de pétrole offshore”, a déclaré M. Trump. Il déplore que le gouvernement fédéral successivement conduit par Georges W Bush et Barak Obama ait interdit “l’exploration et la production dans 94% de ces zones”. Rappelons que ce décret fait suite à ceux déjà pris et qui concernent les zones protégées pour préserver des régions entières de l’Ouest américain de l’exploitation minière ou immobilière, la remise en cause du Clean Power Plan de 2015 limitant les émissions de carbone des centrales électriques, l’autorisation des pipelines Keystone XL et Dakota Access….


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER