Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Environnement

Énergie solaire

La demande va-t-elle tirer le marché ?

 Le 1er  Salon international de la promotion immobilière (Sipiau 2017) qui s’est tenu du 8 au 11 février 2017, aux Palais des expositions (Pins maritimes) pourrait déboucher sur une initiative importante en matière d’énergie solaire. En effet, selon une dépêche de l’APS datée du 9 février, “plus de 20 entreprises publiques et privées, implantées au niveau des zones industrielles de Rouiba et Oued Semar, ont manifesté leur intérêt pour l'utilisation de l'énergie solaire pour réduire leur facture d'électricité”. On apprend aussi que ces entreprises ont fait appel à une expertise technique pour réduire leur consommation en électricité d’au moins de 40%. L’étude  technico-économique devrait être achevée à la fin de cette année. Selon Mme Myriam Fournier-Kacimi, responsable d’une entreprise spécialisée dans l’énergie solaire, plusieurs particuliers ont pris l’initiative pour  la pose de plaques photovoltaïques sur des bâtiments ou de certaines habitations. Les coûts de telles opérations commencent à partir de 1 million de DA, et permettent au bénéficiaire de réguler sa consommation énergétique pendant  20 ans. Et si l’Etat lui-même décidait de passer commande pour équiper les bâtiments abritant des institutions publiques de parc solaire ?


R. S.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER