Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Environnement

Voiture électrique

Quel avenir ?

Aux États-Unis, le début de l’année 2017 a été marqué par le dépôt de plusieurs propositions de lois dans différents États de l’Union pour stopper les aides à l'achat de véhicules électriques. Ces initiatives sont la conséquence d’un fort lobbying de puissants acteurs liés aux énergies fossiles. C’est ainsi que durant cette période, le nombre d'États qui offrent une aide financière pour l'achat d'un véhicule électrique est passé de 25 à 16. Des associations de consommateurs, des écologistes et des défenseurs de l’industrie automobile américaine à long terme tentent de résister et tournent les regards vers Washington, où se joue l'avenir du programme fédéral de soutien au secteur, via un crédit d'impôt de 7 500 dollars. Des grandes villes dont New York, Chicago, Los Angeles et une trentaine d’autres mégapoles tentent aussi de résister et “ont lancé un appel d'offres pour l'achat conjoint de 114 000 véhicules électriques (voitures de police ou camions poubelles). Un marché potentiel de 10 milliards de dollars” (novethic.fr). “Peu importe ce que le président Trump fait ou ce qui se passe à Washington. Les villes vont continuer de montrer la voie”, selon la même source, a déclaré Matt Petersen, représentant de Los Angeles. Car l'enjeu industriel est très important pour les constructeurs automobiles américains. "Le risque est que cette technologie électrique soit développée plus rapidement en Europe, en Chine, au Japon et que les constructeurs américains se trouvent à la traîne. Tout recul en la matière n'est pas un bon signe pour l'industrie américaine.” Décidément l’arrivée de Donald Trump à la Maison blanche est en passe de chambouler plusieurs secteurs de l’industrie américaine. Celui lié à la production des énergies alternatives au fossile semble être le plus touché.


R. S.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER