Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Pendant que le programme location-vente peine à démarrer

Attribution de près de 7000 logements à Mila

©D. R.

Près de 7000 unités d’habitation, tous types confondus, seront très bientôt attribuées à Mila. C’est ce qu’a déclaré, mercredi, le wali, lors de la sortie de travail qu’il a effectuée à des chantiers dans la région. Selon notre source, un quota composé de 3900 logements, dont 1400 de type AADL, sera remis aux bénéficiaires avant le mois de décembre prochain, alors que le deuxième quota, comprenant 4000 unités, le sera durant le premier trimestre 2018. À ce propos, le wali appelle les entreprises de réalisation à accélérer la cadence de réalisation afin d’achever tous les travaux d’aménagement restants, en précisant que les travaux relevant de l’autorité de la Dlep sont terminés, et qu’il ne reste que ceux qui sont du ressort de l’OPGI. “Les 3900 logements sont déjà notifiés, je ne veux pas que les travaux d’aménagement retardent la distribution une fois le délai (décembre 2017 NDLR) arrivé.” Il a par ailleurs exprimé sa satisfaction quant à la qualité de réalisation qui est celle des logements en question. “Ces habitations sont de haut standing, ils sont réalisés dans les normes requises.” S’agissant de la répartition géographique des 1400 logements AADL à livrer en décembre, le wali précise que 500 unités sont prévues à Chelghoum-Laïd et autant à Ferdjioua et 400 à Tadjenant. Pour le programme AADL prévu pour la ville de Mila, faut-il le souligner, il peine encore à démarrer. La ville a bénéficié, en même temps que d’autres villes, d’un millier de logements de ce type, mais le programme n’a pas pu démarrer à cause d’une multitude de réserves que les autorités n’arrivent toujours pas à aplanir.

KAMEL B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER