Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

L’Algérie profonde

BRÈVES de l’Est

©D. R.

GUELMA : 3,5 hectares de cultures maraîchères détruites à Aïn Makhlouf
Dans le cadre de la lutte contre les maladies à transmission hydrique, le bureau communal d'hygiène de la localité de Aïn Makhlouf a détecté une exploitation agricole sise à la mechta Bir El-Aar dont les cultures sont arrosées par des eaux usées. Selon le responsable du BCH, le fellah pompait les rejets émanant des égouts déversés dans l'oued pour irriguer ses cultures maraîchères. Dans ce contexte, avec l'accord de l'autorité judiciaire et le concours des gendarmes de la brigade de cette commune, il a été procédé cette semaine à la destruction de ces cultures par le biais d'un bulldozer. Le contrevenant a été présenté par les services de sécurité au magistrat instructeur près le tribunal d’Oued Zenati pour atteinte à la santé publique et pratique prohibée d'irrigation.

Hamid BAALI

SKIKDA : Un voleur de bancs publics écroué
Un vol pas tout à fait courant qui a eu lieu tôt dans la matinée de mercredi dernier, ou un homme de 37 ans, récidiviste, était en train d'arracher les planches en bois des bancs de la place publique de la rue Amar-Chetaïbi, du centre-ville, a été repéré par deux citoyens. Le suspect a pris la poudre d'escampette à la vue de ces derniers, qui l'ont pourchassé à travers la ville. Une patrouille de police, qui passait par là, a vu la scène et a intervenu pour arrêter le suspect et les deux personnes qui couraient derrière. Les policiers ont trouvé chez le suspect  des outils utilisés dans le vol. Celui-ci a été présenté en référé devant le procureur de la République près le tribunal de Skikda, qui s'est constituée partie civile. Une peine de 2 ans de prison ferme pour l'accusation de vol, assortie d'une amende de 12 millions de centime a été prononcée.

A. BOUKARINE


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER