Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Algérie Profonde

Guelma

235 cantines scolaires fonctionnelles
L'inspecteur chargé du fonctionnement des cantines scolaires, relevant de la direction de l'éducation de la wilaya de Guelma, a affirmé cette semaine que 235 écoles primaires ont commencé à servir des repas aux élèves, et ce, dès la rentrée des classes. Il souligne que 10 autres cantines scolaires, en fin de réalisation, seront ouvertes incessamment, sachant que le taux de couverture des cantines scolaires a atteint un taux de 73,83% dans le cycle de l'enseignement élémentaire. Cette action permettra aux bénéficiaires de prendre à midi un repas chaud dans une ambiance conviviale et ciblera toutes les couches de la société afin d'inculquer à nos enfants les bonnes habitudes, l'esprit de solidarité et d'entraide. D'autre part, les élèves seront dispensés du déplacement fastidieux à l'issue des cours de la matinée, et déjeuneront collectivement à l'école. Toutefois, certains établissements ne disposent pas de réfectoires et la cantine scolaire fonctionne dans des locaux inappropriés. Certains réfectoires ont été détournés au profit de familles étrangères au corps enseignant et d'autres sont occupés par des enseignants en exercice ou retraités.

Le Calpiref annule une cinquantaine de concessions
Déterminées à relancer l'économie régionale et à créer des emplois, les autorités locales ont décidé de résilier une cinquantaine de concessions à des attributaires qui n'ont pas respecté leurs engagements et les clauses des cahiers des charges. En effet, un président de commission de l’APW a affirmé, cette semaine, sur les ondes de la radio régionale, que le Calpiref a mis à exécution ses menaces à l'égard de ceux qui avaient décroché d'importants lots de terrain dans le cadre de l'investissement, et qui n'ont pas entamé les travaux, et ce, depuis de nombreuses années. En dépit des mises en garde et des avertissements qui leur ont été adressés, ces derniers refusaient, pour des raisons obscures, de concrétiser les projets accordés. Cette léthargie de ces pseudo-investisseurs a été à maintes fois décriée par les élus de l'APW qui dénonçaient ces carences qui portaient préjudice au décollage économique de la wilaya de Guelma. Selon des sources dignes de foi, des attributaires préféraient geler leurs projets dans les secteurs de l'agroalimentaire, de l'industrie, des matériaux de construction, des viandes blanches et rouges, etc. Ils projetaient de se consacrer à d'autres activités non sollicitées. D'autres n'hésitaient pas à revendre l'assiette foncière et à projeter la construction de logements à des fins lucratives. De toute évidence, cette récupération de lots de terrain aura un impact positif et incitera les réfractaires et les retardataires, bénéficiaires de concessions, à finaliser leurs projets.
 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER